Live News

[Info Soirée] Le mari de la surveillante : «Mo madam ti malad me li pa ti pozitif»

Voici le sommaire de cette édition :

« Ma femme a été malade, oui, mais pas positive ». C’est la déclaration du mari de la surveillante aux examens du PSAC à l’école Philippe Rivalland. Son époux déplore toute la polémique entourant cette affaire.  

Le père du petit garçon qui a été supervisé par ladite surveillante lors de l'épreuve de Français du PSAC annonce des poursuites contre l’État, pour avoir mis en danger son enfant. Il s’est confié à Radio Plus, cet après-midi, alors que sa femme et l’écolier partaient en quarantaine. « Mon fils est traumatisé et angoissé », affirme de son côté la mère de l'élève. 

Colère et cacophonie étaient au rendez-vous ce mercredi pour les épreuves d’anglais, toujours à l'école Philippe Rivalland. Révoltés, plusieurs parents ont donné de la voix devant cette école primaire pour dénoncer la situation dans laquelle leurs enfants prennent part aux examens du PSAC. Reportage. 

Trois nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été détectés, cet après-midi, sur 684 analyses effectuées. Une annonce du ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal. Le nombre de cas actifs s’élève à 397.

Également à la une ce soir, la présence de la fièvre aphteuse dans le bétail confirmée à Rodrigues. Les résultats d’analyse envoyés en France sont tombés.  

Soupçons de trafic de cannabis de Maurice vers La Réunion, après une grosse saisie de drogue à Rivière-Noire. Pour plus de Rs 5 millions. Trois personnes arrêtées, dont un soldat des forces spéciales kurdes.  

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !