Actualités

Industrie maritime : Rs 47 Md pour le port

«Le port sera l’un des moteurs de la croissance bleue », devait annoncer le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors d’une cérémonie, jeudi au port, pour célébrer le 400e bateau entré en cale sèche au Chantier Naval de l’océan Indien (CNOI).

Pour soutenir ce développement, Rs 47 milliards seront investies pour permettre au port d’accompagner cette croissance. « L’industrie maritime est l’une des vitrines du futur », affirme le chef du gouvernement. « Le développement du port tourne autour des activités à fort potentiel de croissance. Le port se lance dans divers projets, comme le nouveau terminal pour les bateaux de croisière, un Island Terminal pour conteneurs, un port de pêche, une jetée pétrolière et un terminal de stockage pour le Petroleum hub », ajoute-t-il.

Pravind Jugnauth soutient que le port contribue à hauteur de 11% au Produit Intérieur Brut de Maurice. Selon lui, la pêche est une autre filière qui est en développement. « Elle reprend des couleurs. La pêche industrielle côtoie de plus en plus la pêche traditionnelle ».

Comme l’affirme Jan Boullé, président du groupe IBL, « en 2016, Maurice était le 7e exportateur mondial de thon et le second fournisseur de l’Europe, suivi de près par les Seychelles. Le secteur emploie 4 600 personnes à Maurice, sans compter ceux du CNOI.»

Lors de son discours, Jean-Yves Ruellou, directeur-général du CNOI et Chief Operating Officer d’IBL Marine, fait ressortir que « l’offre mauricienne est très attractive pour les escales techniques que nous organisons. Ainsi, les retombées économiques pour le pays se chiffrent par centaines de millions de roupies par an ».