People

Indiren Parasuraman : de mareyeur à homme d’affaires

Indiren Parasuraman, directeur de Bella Amigo Group. Indiren Parasuraman, directeur de Bella Amigo Group.

Il est depuis 2010 le directeur de Bella Amigo Group. Mareyeur, importateur, exportateur, transformateur et restaurateur … Le patron du groupe a développé une expertise dans les produits de la mer. Immersion dans l’univers de cet entrepreneur.

« L’avenir c’est la mer ». Ce dicton de son père, Indiren Parasuraman ne l’a pas pris à  la légère. C’est donc avec un professionnalisme et un enthousiasme à toute épreuve, qu’à neuf ans, Indiren démarre comme mareyeur aux côtés de son père. À l’aide d’une bicyclette, tous deux ont parcouru des kilomètres pour vendre leur poisson, c’était en 1972. Deux années plus tard, le garçonnet de 11 ans prend seul les commandes et devient  « porteur » de poisson. «  Je transportais seul des tentes de poissons dans les autobus pour les livrer aux marchands à Port-Louis. Je gagnais une commission sur ces poissons vendus » raconte-t-il. Ce métier, Indiren l’a assumé jusqu’à ses 18 ans.

En 1983, l’entreprise prend une toute autre dimension, quand Indiren obtient son permis d’exportation de poisson. Il démarre donc en faisant de l’export sur la Réunion, jusqu’en 1989.  « Ensuite, je me suis recentré sur le marché hôtelier mauricien, car le secteur offrait un réel potentiel » dit-il. Il décroche un permis de taxi et dans la foulée livre ses poissons aux hôteliers.

Agrandir et diversifier

Toutefois, Indiren voit plus loin. Il avait une vision : celle d’agrandir et de diversifier son  entreprise. C’est dans cette optique qu’il monte en 2010, avec son frère Galen et un associé, un complexe à Petit-Raffray sur un terrain d’environ 22 000 mètres carrés. La propriété comprend une usine de transformation du poisson, une poisonnerie, un restaurant spécialisé en fruits de mer, un bureau et un green leisure park. « Ce projet, je le nourrissais depuis longtemps, J’avais commencé mes démarches en 1999, mais ce n’est qu’en 2006 que j’ai eu l’autorisation de construire. Cela a été laborieux» explique-t-il.

Aujourd’hui, Bella Amigo se veut le plus grand fournisseur de produits de mer à Maurice et dans la région, avec ses 72 employés. Il a comme client des hôteliers, des restaurateurs, des boutiquiers, et des particuliers. Pour ce faire, outre le ravitaillement avec des gros bateaux de pêche, la société importe des produits de mer, principalement de Chine. Selon Indiren, ce sont des produits de luxe qu’on ne peut trouver à Maurice et qu’il est le seul importateur. Ce sont des langoustes, des crevettes et des camarons géants. Pour les poissons, il ne propose que de la « bonne qualité », soit des pélagiques ou des petits poissons comme le sacréchien, la gueule pavée, la vieille rouge, le capitaine entre autres.

Par ailleurs, pour maintenir la réputation d’excellence qu’ils ont bâtie, les propriétaires de Bella Amigo misent donc sur la qualité, le service et le respect des normes d’hygiènes. Leur usine de transformation a ainsi obtenu les normes européennes, tels que la HACCP (méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires) et l’ISO 22 000 (norme relative à la sécurité alimentaire). Dès que les poissons sont livrés, ils sont vidés, mis dans de la glace et conditionnés entiers ultra-frais dans des caisses identifiées pour les hôtels. Quant à leur fishshop, les gérants misent sur le service.

« Non seulement on vend les poissons, mais on propose de les vider, les découper en filet, pavés ou portions. Nous plaçons ensuite les produits dans des boîtes isothermes en polystyrène pour conserver la fraîcheur » dit-il.

L’apothéose tout de même, c’est le restaurant Rêve d’R, qui figure dans le livre Best of Mauritius. Sa spécialité, c’est la fusion des cuisines créole et européenne, avec au centre les fruits de mer. Au menu, des crevettes géantes, des homards, des écrevisses, des huîtres, des moules, des crabes, des poissons, entre autres. Par ailleurs, le restaurant, qui peut accueillir 450 personnes, est pourvu d’une piscine, d’une piste de danse, et d’un grand jardin de deux arpents et demie. Des évènements peuvent aussi être organisés, tels que des réceptions ou des mariages.

Pour Indiren et son frère, le succès a été au rendez-vous. Indiren indique que le secteur de l’alimentation restera toujours porteur. D’autant plus que les poissons et les fruits de mer sont des aliments sains et recommandés pour la santé.