Actualités

Indicateurs : Mobile et Internet, un luxe devenu nécessité

Le chemin que Maurice a parcouru pour se hisser dans la ligue des pays les plus connectés au monde démontre une participation active de tous les partenaires. Ce faisant, avoir un téléphone cellulaire en poche est tout à fait normal. Idem pour une connexion à l’Internet.

Évolution de la téléphonie fixe et mobile  (en 000’)

mobile

« S’il n’est pas joignable sur sa ligne fixe, appelle-le sur son ou ses numéros de cellulaire.» Une telle affirmation aurait été utopique en début du troisième millénaire. Grâce à l’investissement massif consenti par les opérateurs, le réseau de téléphone cellulaire couvre 99 % de notre territoire. Pour chaque groupe de 1 000 Mauriciens, il faut compter 1 455 souscriptions en mobile. Et pour chaque 1 000 Mauriciens, on compte 327 lignes fixes. Une comparaison sur les 12 ans démontre que les Mauriciens ont fait de la téléphonie mobile leur moyen privilégié de communication même si la façon dont c’est fait est quelque peu différent.  (voir graphique: nombre d’appels en baisse).

Les appels téléphoniques en perte de vitesse

Année Nombre d’appels Minutes de conversation (en milliards)
2009 1.08 1.564
2010 1.241 1.702
2011 1.423 2.042
2012 1.485 2.23
2013 1.526 2.329
2014 1.439 2.16
2015 1.465 2.055
2016 1.473 1.893
2017 1.418 1.813


En 10 ans, le nombre d’abonnements en téléphonie cellulaire a connu une progression de presque 80 %. Ce n’est pas pour autant que le volume d’appels d’un mobile et le nombre de minutes soient en hausse. C’est le contraire qui se passe. Alors qu’auparavant, il y avait que les appels directs, aujourd’hui, l’utilisateur possédant une Smartphone passe par des applications comme Messenger ou WhatsApp pour communiquer. La mouvance vers ces applications qui reposent sur un bon réseau d’Internet explique pourquoi les opérateurs font davantage de promotion sur les forfaits de données.

L’Internet tisse sa toile

internet

En cinq ans, le nombre de foyers ayant accès à l’Internet haut débit (incluant le wifi) a progressé de quelque 66 %. L’opérateur historique qu’est Mauritius Telecom a multiplié les stratégies pour atteindre ses objectifs dans un court laps de temps. Par exemple, Mauritius Telecom offre un forfait de fibre optique, chaînes de télévision, ligne téléphonique et accès à l’internet. Emtel met en avant l’Airbox. L’avènement des Smartphones à bas prix fait que presque 100 % de la population ont accès à l’Internet (fixe et mobile inclus).

Prépayé versus postpayé

Prépayé

Le postpayé est un service où le client est facturé à la fin du mois. L’offre a évolué. Dans le passé, la facture se calculait sur le nombre de SMS envoyés et appels effectués. Aujourd’hui, le forfait est plus dynamique avec l’inclusion du data et un nombre de minutes d’appels. Le Mauricien privilégie le prépayé parce que, dans une certaine mesure, cette formule permet de mieux contrôler le nombre d’appels effectués. Une fois de plus, la modernisation de la téléphonie cellulaire a fait qu’il y a une plus grande variété de moyens pour réalimenter son compte cellulaire.

TICs et éducation font bon ménage

Année Accès à l’internet (secondaire) TICs en School Certificate
2013 96% 5,471
2014 97% 5,869
2015 99% 5,662
2016 95% 6,028
2017 94% 6,019


Tout comme la tendance nationale, les technologies de l’information et des communications sont omniprésentes dans le cursus second prévocationnel. Le nombre d’étudiants par ordinateur est passé à 17 contre 20 en 2013. Une progression de 10 % est notée dans le nombre d’élèves étudiants les TICs au pour les examens du School Certificate.