Economie

Indicateurs : les importations en octobre frôlent les Rs 20 milliards

le port

L’importation d’un plus fort volume de produits pétroliers et davantage d’équipements a contribué à un bond dans le déficit commercial en octobre, relatif au même mois l’année dernière.

Le déficit commercial est passé à Rs 13,2 milliards en octobre dernier, affirme Statistics Mauritius dans son relevé mensuel sur les échanges entre Maurice et le reste du monde. Le montant est en hausse de quelque 29 % par rapport à octobre 2017. En comparaison à septembre 2018, l’écart entre la valeur des importations et des exportations a été supérieur de 65 %.

En octobre, pour répondre à la demande locale et en prélude aux achats de fin d’année, Maurice a donc déboursé quelque 19,9 milliards. Ce montant couvre les achats de nourriture, de produits pétroliers, de véhicules, d’équipements, de divers produits fabriqués, de tabac et de boissons. Au cours de cette même période, les exportations totales ont été de Rs 6,7 milliards, avec la vente de produits distribués dans neuf catégories dominées par celle des « miscellaneous manufactured articles » et des « food and live animals ». La différence entre les achats et ventes nous ramène donc à ce montant de Rs 13,2 milliards.

Ces données pour octobre confirment que la Grande-Bretagne – en pleine crise politique liée au Brexit – est le plus important de nos marchés occidentaux. C’est le seul marché à avoir connu une croissance dans les achats du Made in Mauritius, générant des recettes de Rs 742 millions contre Rs 613 millions en octobre 2017. Les exportations vers les États-Unis et la France ont chuté de Rs 162 millions et de Rs 124 millions, respectivement.

Le classement des principaux marchés montre un appétit des Sud-Africains pour nos produits, avec des exportations passant à Rs 749 millions, en progression de 19 % par rapport à octobre de l’année écoulée. Ainsi, l’Afrique du Sud est notre premier acheteur pour ce mois en question. Dans la région toujours, Maurice a exporté des produits valant Rs 371 millions vers Madagascar, en baisse de Rs 21 millions relatif à octobre 2017.

En ce qui concerne nos principaux fournisseurs, c’est toujours la domination asiatique. L’Inde est en tête avec un montant de Rs 4,1 milliards. La Chine est en seconde position avec des exportations vers Maurice de marchandises valant Rs 3,25 milliards. La France arrive à la troisième place.

Balance des paiements : déficit de Rs 6,9 Md au troisième trimestre 2018

Avec un déficit de Rs 6,9 milliards au troisième trimestre 2018, contre un surplus de Rs 5,9 milliards au troisième trimestre de 2017, le déséquilibre de la balance des paiements s’aggrave. C’est, en premier lieu, le déficit le plus important sur le compte des biens, qui passe de Rs 20 milliards au troisième trimestre de 2017 à Rs 27,3 milliards durant la même période en 2018, qui tend à détériorer l’état de la balance des paiements, selon la Banque de Maurice dans un communiqué publié le mercredi 19 décembre. Autre donnée : le compte courant a enregistré un déficit de Rs 9,8 milliards au troisième trimestre de 2018, contre Rs 5,2 milliards durant la période correspondante en 2017. Les importations totales du pays s’élèvent à Rs 48,2 milliards contre des exportations de Rs 20,9 milliards, au troisième trimestre 2018.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !