Live News

Indicateurs et risques : le secteur bancaire classé 34e sur 122 juridictions

Fitch Solutions met en avant notre cadre règlementaire.

Tenant compte des risques, Fitch Solutions a accordé une note à l’ensemble des banques mauriciennes pour le troisième trimestre. La firme, faisant partie de Fitch Ratings, met l’accent sur les atouts de Maurice. Extraits.

L’indicateur de risque pour le secteur bancaire est de 56,03 (sur un maximum de 100). Cette note équivaut à la 34ᵉ place sur une liste de 122 juridictions, selon la dernière analyse en date de Fitch Solutions. En bref, figurer dans le premier quart reflète un solide secteur bancaire et un environnement politique stable. Cette analyse de Fitch Ratings s’appuie sur les données pour le troisième trimestre, une période qui succède au confinement total. 

S’expliquant sur les 56,03 points de l’indice de risque, les auteurs du rapport font ressortir : « (L’indice) implique que le secteur bancaire de Maurice est modérément stable, bien qu’il soit tiré vers le bas par des scores plus faibles dans les segments de la volatilité, des liens internationaux et des finances dans un contexte de pandémie de Covid-19. »

Dans le même ordre d’idées, il est dit dans le rapport que Maurice demeure politiquement stable avec un système démocratique bien établi de même qu’une économie développée. L’île demeure une destination attrayante pour les banques. Qui plus est, le pays dispose d’un environnement réglementaire favorable aux affaires de même qu’un niveau de vie élevé comparé à l’Afrique.

Abordant le volet financier, Fitch Solutions a octroyé à la juridiction mauricienne une note de 64,22 points, signifiant que le risque est faible. De plus, cela implique que le secteur est bien développé avec des liens grandissants avec l’Afrique et la Chine. Dans l’ensemble, la stabilité est soutenue par un ratio de prêts au montant de dépôts qui n’a augmenté que de 2,7 % en 14 ans pour atteindre 36,6 %. La part des prêts non productifs a reculé sur quatre ans. Néanmoins, Fitch Solutions évoque un flux conséquent de capitaux quittant le pays, dans le sillage des changements dans le traité de non double imposition fiscale (avec l’Inde).

Le réconfort vient dans deux sous-segments. D’abord, dans la composante de qualité réglementaire et environnement, le score pour le trimestre écoulé est de 78,03 sur un maximum de 100. Cela met en exergue le rôle bien établi en tant que centre financier avec des lois favorables aux affaires. Ensuite, le niveau de vie à Maurice nous a rapporté 73,26 points, signe d’un développement élevé en termes économique et social. 

Place aux composants de l’indice qui a tiré l’ensemble des indices vers le bas. La balance du compte courant est en territoire négatif, atteignant 9,9 % du Produit intérieur brut (suite à l’effondrement du tourisme après la fermeture des frontières à partir de mars). Place à la volatilité économique. Le pays enregistrera une contraction économique de 14,2 % en 2020.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !