Live News

Indétectables par les appareils : de fausses coupures de Rs 2 000 en circulation

Rs 2 000 Le mot d'ordre est passé

Le pays subit une invasion de faux billets de Rs 2 000. Un énième cas a été rapporté le jeudi 3 mai. Préférant ne pas prendre de risques, certains commerçants refusent d’emblée les coupures de Rs 2 000 de leurs clients. Car les billets contrefaits qui sont en circulation sont indétectables.

Le mot d’ordre a été donné dans plusieurs commerces : aucune coupure de Rs 2 000 ne sera acceptée au moment du paiement. Raison : ils veulent se protéger face à la prolifération de faux billets de ce montant qui sont de très bonne qualité et indétectables par les appareils à infrarouge.

Plusieurs cas ont été rapportés à la police. Pas plus tard que le jeudi 3 mai, une femme superviseur de la Barclays Bank a informé le poste de police de Pope Hennessy qu’elle avait repéré une fausse coupure de Rs 2 000 dans le dépôt effectué par un client le 27 avril 2018. Une enquête policière a été ouverte.

Depuis quelques jours, des commerçants n’acceptent plus les billets de Rs 2 000. Certains avaient déjà commencé à le faire depuis deux semaines. Des gérants vont jusqu’à placer des panneaux pour en informer le public. Une préposée d’une agence de télécommunication confirme que la direction a demandé aux employés de ne plus accepter de coupures de Rs 2 000. « Nous demandons aux clients qui nous tendent ces billets d’aller les échanger à la banque », souligne-t-elle.

Raj Appadu, président de l’Association des commerçants de l’île Maurice, indique que la direction de l’association a conseillé aux membres de redoubler de vigilance. « Nous leur avons demandé d’être prudents en ce qui concerne les coupures de Rs 1 000 et de Rs 2 000 car nous avons été victime de tentatives d’écoulement de faux billets », explique-t-il. Raj Appadu se souvient qu’un homme avait tenté de payer les articles qu’il lui avait achetés avec une fausse coupure de Rs 1 000. Lorsque Raj Appadu lui a fait comprendre que son billet était contrefait, l’homme a pris la fuite.

Précautions

Face à cette invasion de faux billets sur le marché, les commerçants demandent à la Banque de Maurice (BoM) d’enlever de la circulation toutes les coupures de Rs 2 000. La Banque centrale se dit au courant du problème. Anil Tohooloo, assistant directeur de la Banking and Currency Division de la BoM, soutient que l’institution prend les précautions nécessaires, en intégrant des caractéristiques de sécurité améliorées dans les billets de banque pour prévenir la contrefaçon. « Ces caractéristiques de sécurité sont conformes aux meilleures pratiques internationales », précise-t-il.

La BoM a d’ailleurs fourni des mises à jour sur les caractéristiques de sécurité aux banques commerciales. La Banque centrale lancera une campagne d’information à ce sujet. Elle a aussi émis des directives aux banques les obligeant à prendre les mesures nécessaires pour détecter les billets de banque contrefaits lorsque ceux-ci sont traités à leurs guichets. « La contrefaçon des billets constitue une infraction pénale. Il incombe à la police de mener des enquêtes sur les cas rapportés. Les banques ont également été avisées de signaler immédiatement à la police tout cas de faux billets », conclut Anil Tohooloo.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !