Live News

Inculpation de Vijaya Sumputh: Gayan parle d’une drôle de coïncidence

Le timing de l’arrestation de Vijay Sumputh, ex-directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care (MFSMC) fait sourciller Anil Gayan. L’ex-ministre parle même d’une « drôle de coincidence ». D’autant que celle-ci intervient après « [son] passage sur Radio Plus ». Il dénonce la façon de faire de l’Independent Commission against Commission (Icac). 

C’est hier que Vijaya Sumputh a été convoquée par l’Icac. Elle a été interrogée sur la hausse salariale dont elle a bénéficié alors qu’elle était à la tête du TFSMC en 2017. Son salaire était passé de Rs 200,000 à Rs 323 000 suscitant la controverse.

À l’issue de son audition, Vijaya Sumputh a été inculpée hier pour conflit d’intérêts en vertu de l’article 13 de la Prevention of Corruption Act (2002) devant la cour de Pamplemousses. Elle a été retrouvé la liberté conditionnelle.

C’est durant le mandat d’Anil Gayan comme ministre de la Santé que Vijaya Sumpth a été nommée à la tête du TFSMC en 2015. Après que la hausse salariale dont elle a bénéficié a été mise au jour, un comité a été mis sur pied pour faire la lumière sur les circonstances dans lesquelles cette augmentation avait été décidée.

Anil Gayan a toujours défendu bec et ongle Vijaya Sumputh. Affirmant qu’elle méritait cette hausse et les allocations qu’elle percevait comme directrice du TFSMC.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !