Xplik ou K

Inconvénients de voisinage

voisinage

Empiètement sur le balisage, débordement de drains, non-respect du passage commun, travaux de démolition ou débris de construction laissés chez le voisin. Autant de comportements qui empoisonnent la vie entre voisins en raison des nuisances qu’elles causent à autrui et peuvent donc engager la responsabilité de leurs auteurs devant les tribunaux. Deux cas nous ont été rapportés.

À Gris-Gris : les eaux de la voisine abîment son jardin

jardinTrop de gentillesse tue la gentillesse ! Claudinette se mord les doigts depuis qu’elle a donné la permission à sa voisine de construire une cuisinette à côté du mur mitoyen qui sépare son lopin de terrain de celui de sa voisine.

« Sa cuisinette ne me gêne absolument pas, mais c’est la feuille de tôle qui a été placée au-dessus de sa cuisinette qui me cause des soucis. Quand il pleut, l’eau de pluie descend du toit de sa maison, se déverse sur la feuille de tôle et atterrit directement dans mon jardin. Ma cour est inondée et je ne peux plus profiter de mon jardin. La terre est trop argileuse, lessivée et mes plants ne poussent pas. Et je ne vous parle pas de la prolifération des moustiques, c’est une nuisance insupportable ! », fulmine l’habitante de Gris-Gris.

La vieille dame s’est donc tournée vers le conseil de district de Savanne pour obtenir réparation des inconvénients qu’elle subit. « Des officiers sont venus faire un constat des lieux. Ils m’ont dit qu’effectivement c’était un délit et qu’une distance de trois pieds aurait dû être respectée entre cette construction et ma propriété, mais qu’au nom du bon voisinage j’avais accepté. Concernant l’eau qui s’accumule dans ma cour, l’officier a demandé à ma voisine de modifier la structure du toit de sa cuisinette et elle avait accepté. Sauf qu’à ce jour, rien n’a été fait et cette dame est souvent en voyage », déplore notre interlocutrice.

Consulté, le président du conseil du district de Savanne, Kamalsaw Gujadhur, invite Claudinette à venir le rencontrer afin qu’elle puisse lui exposer les soucis qui perturbent son quotidien. « À première vue, je constate que la voisine abuse de la bonté de Claudinette et cela n’est pas correct. Ne connaissant pas physiquement les lieux, je vais personnellement me rendre à son adresse et je veillerai à ce que les droits de Claudinette soient respectés », promet le président. Rendez-vous a été pris entre les deux parties.


Beau-Bassin : distance de trois pieds violée

henryCe retraité n’a plus l’esprit tranquille. Henry Higginson est âgé de 76 ans. Cet habitant de Barkly, Beau-Bassin, explique que son voisin a effectué des constructions sur le mur de balisage sans son consentement. « Au départ, il a effectué des constructions sans m’avertir. Lorsque je l’ai informé que cet acte était illégal, il a quand même poursuivi les travaux et plusieurs débris ont été abandonnés, sans scrupules, dans ma cour », peste le retraité. Selon ses dires, il a sollicité l’aide de la municipalité à qui il a exposé son problème, sans pour autant trouver une solution. « Les officiers municipaux sont venus sur place pour une inspection suite à ma plainte, mais aucune mesure concrète n’a été prise pour résoudre le problème. Par ailleurs, une imposte a été fixée au mur qui donne sur ma cour. Cela constitue une violation, une intrusion dans ma vie privée », proteste Henry.

Selon le maire des villes- sœurs, Ken Fong Suk Koon, « les personnes doivent être responsables de leurs actes. J’espère qu’elles assumeront leurs responsabilités. Selon l’amendement apporté à la loi et implémenté en 2018, de tels actes sont condamnables. Si quelqu’un ne possède pas de permis de construction, il est passible d’une amende ou d’une peine d’emprisonnement », soutient le premier magistrat des villes-sœurs. « Le cas a été enregistré à la municipalité. Les inspecteurs ont pris connaissance de ce dossier et le nécessaire sera fait. Nous prendrons des sanctions si besoin est », a-t-il déclaré.