Live News

Incident entre un policier et une femme à l’hôpital Candos : deux enquêtes ouvertes

Après les Casernes centrales, c’est au tour de l’Independent Police Complaints Commission (IPCC) d’initier une enquête. Ce, après la circulation d’une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle un policier a des mots « déplacés » à l’égard d’une femme, Yeshna Lutchmun, mardi 18 mai, à l’hôpital Victoria à Candos. 

Les Casernes centrales orientent leur enquête sur le non-respect du port du masque ainsi qu’une possible entorse au règlement de la force policière entourant le port de l’uniforme. 

L’IPCC se concentre quant à elle, sur l'« insulte » proférée à l'encontre de la femme. 

Yeshna Lutchmun s’est rendue à l’IPCC, ce mercredi 19 mai, avec son homme de loi, Me Anoup Goodary pour porter plainte. 

Yeshna
Yeshna Lutchmun (3e à partir de la g.) s’est rendue à l’IPCC ce mercredi 19 mai, en compagnie de son homme de loi, Me Anoup Goodary pour consigner une plainte

À Radio Plus, elle affirme qu'il est inacceptable qu’un policier se comporte de la sorte. « Kan mo pe dir li gard ou distans met ou mask li pann ekout mwa », affirme-t-elle. 

Cet accrochage entre un policier et une femme s'est déroulé à l’hôpital Victoria, à Candos. Dans ladite vidéo qui dure 1 minute 38 secondes, ce représentant de l'ordre demande à une femme de se calmer. Celle-ci lui rétorque alors, à plusieurs reprises, de porter son masque avant de lui adresser la parole. 

Sur les ondes de Radio Plus, ce mercredi matin, 19 mai, l’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, a affirmé qu’une enquête a été initiée sur ordre du Commissaire de Police, pour « tirer cette affaire au clair ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !