Faits Divers

Incendie à Shoprite : début de l’enquête judiciaire sur la mort de Dineshwar Domah  

Dineshwar Domah  Le corps du jeune homme a été retrouvé sous des débris.

L’enquête judiciaire instituée pour faire la lumière sur les circonstances entourant la mort du jeune Dineshwar Domah poursuivra ses travaux le 4 octobre prochain devant le tribunal de Rose-Hill.  Cet employé de Shoprite, qui était âgé de 24 ans, a péri dans un incendie qui a éclaté le 12 novembre 2017 dans l’entrepôt de l’hypermarché de Trianon. 

Ce drame avait défrayé la chronique en novembre 2017. Dineshwar Domah, 24 ans, domiciliant à Palma, a péri dans un incendie qui a éclaté dans l’entrepôt de Shoprite à Trianon le 12 novembre 2017. Le corps du jeune homme a été retrouvé quelques jours après, soit le 19 novembre 2017. Il gisait sous trois mètres de débris dans l’entrepôt. Le jeune homme s’était retrouvé prisonnier des flammes. 

Deux ans après, le Directeur des poursuites publiques (DPP) a ouvert une enquête judiciaire pour faire la lumière sur les circonstances entourant la mort de Dineshwar Domah. Trente-et-un témoins ont été assignés à comparaître dans le cadre de cette enquête judiciaire présidée par la magistrate Damini Dookhy, siégeant au tribunal de Rose-Hill. Parmi on compte des policiers, des pompiers, des ingénieurs et des employés de Shoprite. 

Les travaux de l’enquête judiciaire ont démarré le 23 août 2019. Me Sanjay Bhuckory, Senior Counsel, représente les intérêts de Shoprite. La poursuite est représentée par Me Azam Neerooa, assistant du DPP.  

Réclamation de dommages 

Les deux sœurs de Dineshwar Domah, réclament conjointement des dommages de Rs 30 millions à l’hypermarché Shoprite, à l’État et au ministère des Collectivités locales, suivant le décès de leur frère dans l’incendie. Cette affaire sera appelée le 15 octobre 2019 devant la Cour suprême. 

Bintee Devi Savoo, née Domah, et sa sœur mineure réclament également chacune des indemnités de Rs 297 000, en s’appuyant sur la Workmen’s Compensation Act de 1931. Elles ont déposé une plainte contre Shoprite (Mauritius) Ltd le 23 août 2019, devant la Cour industrielle. L’affaire sera appelée le 3 octobre 2019. Dans sa plainte rédigée par l’avoué Manoj Appado, Bintee Devi Savoo souligne que son frère était employé par Shoprite (Mauritius) Ltd au moment de l’incendie et touchait un salaire mensuel de Rs 11 000. Elle ajoute que le 17 octobre 2018, elle a obtenu la garde de sa sœur mineure suivant une requête devant la Cour familiale de la Cour suprême. Elle soutient que son frère a trouvé la mort sur son lieu de travail. Elle s’est axée sur la Workmen’s Compensation Act de 1931 pour réclamer des indemnités en tant que seules héritières de Dineshwar Domah.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !