Live News

Incendie mortel à Pailles : le bâtiment de la compagnie Lab 51 privé de « Fire Certificate »

L'incendie a éclaté aux alentours de 17h30 jeudi 5 mars.

Développement de taille dans l’enquête sur l’incendie survenu dans le bâtiment de la compagnie Lab 51 à Pailles, qui a fait trois morts, en début de soirée du jeudi 5 mars.

Le bâtiment abritant cette société est privé de Fire certificate depuis presqu’un an. Alors que Caudan Development Ltd avait déjà complété toutes les procédures auprès du Mauritius Fire and Rescue Service (MFRS) en avril 2019.

Il nous revient que le dossier en vue de l’obtention du certificat avait même disparu. Même si les officiers avaient d’ailleurs déjà inspecté les lieux.

Une double enquête a été instituée d’abord pour connaître les circonstances de ce drame mais aussi sur le Fire Certificate.

Des anomalies notées lors d’une visite en 2019

La Fire Safety Division des pompiers avait en 2019 effectué une visite dans ce bâtiment se trouvant à Pailles. Des manquements avaient été notés et un délai accordé au bâtiment abritant Lab 51 et deux autres sociétés pour corriger les anomalies. Lors d’une deuxième visite, les pompiers ont constaté que les changements nécessaires avaient été apportés.

Ainsi, une lettre a été envoyée à la direction de Caudan Development Ltd, l’informant qu’elle pourrait récupérer le Fire Certificate et qu’un paiement de Rs 1 650 devait être effectué. Montant qui a été honoré auprès du MFRS. Mais Caudan Development Ltd n’avait jamais reçu le Fire Certificate.

D’après nos recoupements, en fait aucun certificat n’avait été préparé. Le dossier qui avait changé de mains plusieurs fois, et les documents étaient introuvables. L’officier chargé du dossier avait même était transféré. Une attente qui aura duré presqu’une année pour les sociétés.  

À ce matin, ce dossier était introuvable. Il a fallu chercher et chercher pour le retrouver. Il nous revient que le ministère des Collectivités locales a été mis au parfum de cette affaire. Une déclaration des autorités est attendue. Des têtes risquent de tomber chez les pompiers.

L’autopsie conclut à une asphyxie par inhalation de fumée toxique

Trois employés de la compagnie Lab 51, compagnie spécialisée en signalétique, ont perdu la vie dans cet incendie. Anouchka Seetohul Gokhool (32 ans), Serge Rioux (54 ans), et Fabrice Maurice (22 ans) effectuaient des heures supplémentaires quand le sinistre s’est déclaré. Serge Rioux était le Human Resources Manager de la compagnie.

L’autopsie pratiquée par les médecins légistes Sudesh Kumar Gungadin et Prem Chamane ont attribué leur décès a une asphyxie causée par l’inhalation de fumée toxique.

Les funérailles de Fabrice Maurice et Serge Rioux ont eu lieu ce vendredi après-midi tandis que celles d’Anoushka Gokhool auront lieu demain.

Deux enquêtes parallèles sont menées par la police et la Fire Investigation Unit.

Hier soir, des officiers de la Scene Of Crime Office ont effectué des prélèvements dans les débris. Un premier rapport est attendu dans pas moins d’une semaine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !