Explik Ou Ka

Incendie de sa maison : 12 ans plus tard, le combat pour la reconstruction continue

Florida Castor Florida Castor sollicite l’aide des Mauriciens.

Certes, elle a obtenu un terrain de l’État suite à l’incendie qui a ravagé sa maison dans la nuit du 17 septembre 2017. Cependant, Florida n’a pas les moyens pour bâtir une nouvelle maison. C’est pourquoi elle lance un appel à l’aide aux Mauriciens.

C’est dans une maison qu’elle loue à Cassis que Florida Castor a élu domicile. Cependant, celle-ci ne pouvant accommoder que deux personnes, elle change constamment de résidence depuis que sa fille s’est mariée. « Le drame a eu lieu le 17 septembre 2007 vers 1 heure du matin, quand un violent incendie, qui s’est déclaré à la rue Furcy Adèle à Bell-Village, a ravagé la maison de plusieurs familles. J’ai tout perdu et depuis, je n’ai jamais pu reconstruire ma maison », explique Florida, retraitée et âgée de 61 ans.

À l’époque, ces familles avaient reçu la visite du député d’alors, feu James Burty David et du ministre du Logement Asraf Dulull. Tous deux avaient assuré que le nécessaire allait être fait pour que les victimes de l’incendie puissent reprendre le cours normal de leur vie. Les familles avaient aussi reçu une compensation du ministère de la Sécurité sociale.  Florida a utilisé la sienne pour acheter un lit ainsi que d’autres nécessités, mais ce n’était pas suffisant pour se reconstruire totalement. « Ma sœur, qui faisait aussi partie des sinistrés, a été capable de reprendre à zéro, car elle avait le soutien de ses enfants et de son gendre.

Par contre, je ne sais pas ce qui s’est passé pour les autres familles, puisque nous nous sommes perdus de vue », indique Florida.

Il y a cinq ans, la retraitée a obtenu un terrain du gouvernement qui se situe au débarcadère de Pointe-aux-Sables. Cependant, elle ne dispose pas de ressources financières pour construire une nouvelle maison sur ce terrain. Entre-temps, elle utilise une partie de sa pension pour payer la location d’une maison à Rs 2 500 mensuellement. « Je me suis tournée vers la National Empowerment Foundation pour leur demander de m’aider pour la construction de la maison sur le terrain offert par le gouvernement. Cependant, on m’a fait comprendre que je ne suis pas éligible, car la pension de vieillesse dépasse le seuil fixé des critères établis par le ministère. Vivre à trois dans une maison avec une seule chambre à coucher n’est pas évident », indique la retraitée. Et c’est pour cela que Florida bouge de famille en famille pour laisser de l’intimité à sa fille et son époux.

Florida explique : « Je souhaite construire une maison avec deux chambres. Je ne serais plus en mesure de louer la maison dans laquelle nous vivons actuellement, car le propriétaire aura besoin de sa maison au début de l’année prochaine. Ma fille travaillait comme machiniste, mais l’usine a fermé et son époux a un contrat de travail de six mois et ce n’est pas facile financièrement. Florida lance un appel à la solidarité aux Mauriciens. Elle est à la recherche de matériaux, dont du bois et des feuilles de tôle, pour construire une maison ». Toute personne désireuse de l’aider est priée de la contacter sur le 5970 3792 ou s’adresser à la rédaction sur le 207 0666.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !