Faits Divers

Incendie criminel à Tranquebar : les images CCTV jugées accablantes pour le suspect

Jagdishwar Kitnarain Le suspect a avoué avoir voulu effacer toutes les traces pouvant mener à lui.

Jagdishwar Kitnarain a été traduit en justice le mardi 28 janvier 2020. Cet homme d’une trentaine d’années, suspect de l’incendie criminel déclenché lundi dans la maison d’un retraité à Tranquebar, a aussi participé à une reconstitution organisée par la police en présence d’éléments de la Special Support Unit.

L’enquête sur l’incendie criminel déclenché dans une maison à Tranquebar, Port-Louis, dans l’après-midi du lundi 27 janvier 2020 se poursuit. Les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud, supervisés par l’Assistant-surintendant de police Kailash Dussoye, sont désormais en possession d’enregistrements des caméras de surveillance installées à l’entrée de la maison et balayant toute cette zone. Il ressort que les images sont accablantes pour Jagdishwar Kitnarain, le suspect.

Arrêté lundi, cet homme âgé d’une trentaine d’années a été traduit en justice le mardi 28 janvier 2020. Il est provisoirement inculpé d’incendie criminel et de vol. Coiffeur à temps partiel et employé de la mairie de Port-Louis, Jagdishwar Kitnarain projetait de cambrioler les lieux afin de revendre les objets volés et se faire de l’argent. Il a avoué avoir mis le feu à la maison afin de détruire les indices pouvant mener à lui. Thèse que privilégient aussi les enquêteurs.

Mardi, Jagdishwar Kitnarain a participé à une reconstitution organisée par la police en présence d’éléments de la Special Support Unit. Il leur a montré par où il est passé pour entrer par effraction dans la maison. Il les a aussi conduits à l’endroit où il avait dissimulé des outils, dont des tournevis et des couteaux, utilisés lors du cambriolage. Le suspect a raconté aux limiers comment il a mis le feu à la maison. Il a avancé qu’il s’est procuré une certaine quantité d’huile qu’il a ensuite aspergée un peu partout dans la maison avant de craquer une allumette.

Les sapeurs-pompiers ont ensuite été alertés qu’un incendie avait éclaté au domicile d’un retraité de 65 ans. Lorsqu’ils sont arrivés, le rez-de-chaussée de la maison à étages avait déjà été complètement ravagé par les flammes. Mandée sur les lieux, la police scientifique a relevé des éléments douteux. La CID de Port-Louis Sud a alors été appelée à s’occuper de l’enquête.  Moins de six heures après l’alerte, l’affaire a été résolue. Les sergents Ratinapoullé, Changia et Ramjaun sont remontés jusqu’à Jagdishwar Kitnarain, qui est un proche des occupants de la maison incendiée.  Geeanchand Beeharry, le propriétaire de la maison, explique qu’il se trouvait au travail au moment du drame. Il dit ignorer les circonstances ayant provoqué l’incendie. Tous les effets personnels du Portlouisien ont été ravagés par les flammes.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !