Explik Ou Ka

Incendie à Baie-du-Tombeau : les sinistrés de Cité Longère ont besoin de vous 

Quelques dons ont été distribués aux sinistrés durant la journée de jeudi.

Les sinistrés de Cité Longère ne se sont pas encore remis du choc de l’incendie qui a consumé leurs maisons qu’ils doivent trouver de quoi se vêtir et des matelas pour un minimum de confort dans les centres où ils vivent. Des vêtements pour enfants, du lait et des couches pour bébés sont aussi les bienvenus. L’aide des Mauriciens est sollicitée. 

Dans la matinée du jeudi 21 novembre 2019, l’équipe d’Explik ou Ka s’est rendue au centre social de St-Malo à Baie-du-Tombeau. Une dizaine de familles y a trouvé refuge depuis mercredi après le violent incendie qui a éclaté  le mercredi 20 novembre. Au total, 24 maisons faites de bois sous tôle ont été ravagées par les flammes, dont 12 ont été complètement détruites. 

Josiane Renelle fait partie de ceux qui ont tout perdu dans ce drame. Elle explique que le feu s’est propagé à une vitesse incroyable de maison en maison. « C’était tôt dans la matinée. Mes petits-enfants étaient tous sous ma garde. Je m’apprêtais à les faire prendre leur bain lorsque j’ai reçu l’alerte. Je suis aussitôt sortie de la maison. J’ai aussi veillé à ce que tous mes autres petits-enfants me suivent. Je n’ai malheureusement rien pu prendre », raconte la grand-mère. Elle ajoute qu’une fois dehors, elle a vu une épaisse fumée noire. « Deux de mes petits-enfants, dont n’a que deux mois, ont eu des problèmes respiratoires. Ils ont dû être transportés au dispensaire. Ils ont reçu un peu d’oxygène. Mais ils vont mieux », poursuit-elle.

Nous avons ensuite mis le cap sur l’un des deux autres centres dans lesquels vivent les sinistrés. Il y avait une vingtaine de personnes, incluant des enfants en bas âge. Nombre d’entre eux avaient déjà fait le déplacement pour toucher l’allocation que prévoit d’octroyer le ministère de la Sécurité sociale. Ce qui nous a toutefois interpellés dès notre arrivée c’est le nombre de matelas posés sur le sol. Il n’y en avait que trois. 

Shaheen, une des sinistrés, nous a expliqué que les matelas avaient été distribués à ceux ayant des enfants âgés de quelques mois seulement. « Il n’y a que trois matelas. Ceux qui ont des enfants de moins de cinq mois en ont le plus besoin. Les autres adultes et enfants ont, eux, dormi sur des tapis de yoga qui ont été mis à notre disposition. Ce n’est pas pratique. Je dirais même que c’est un martyr, surtout pour les petits qui ont ressenti des douleurs à leur réveil », relate la jeune femme. Un fidèle auditeur de Radio Plus a réagi à l’appel à solidarité lancé dans l’émission Explik ou Ka. Il a offert une dizaine de matelas (voir encadré). 

La ministre de la Sécurité sociale Fazila Jeewa-Daureeawoo est intervenue sur les ondes de Radio Plus le 21 novembre. « Ce qui s’est passé est vraiment triste. Dès que j’ai appris la nouvelle, j’ai rencontré les officiers pour connaître la marche à suivre. Nous avons informé les familles qu’elles peuvent se rendre au bureau de la sécurité sociale de Terre-Rouge pour toucher une allocation-incendie. Le bureau de la sécurité sociale est d’ailleurs resté ouvert jusqu’à 18 heures hier (mercredi ; NdlR) pour soutenir ces familles. Ce matin (jeudi ; NdlR), bon nombre de personnes se sont rendues au bureau pour toucher leur allocation, qui, je tiens à le préciser, est allouée à chaque membre d’une famille », a indiqué la ministre. 

Elle a ajouté que les sinistrés doivent présenter un mémo de la police pour bénéficier de cette allocation. « Je me suis rendue sur les lieux pour un constat ce matin (jeudi ; NdlR). Nous avons reçu des demandes, surtout concernant les enfants. Nous travaillons en collaboration avec le ministère du Logement et de l’Intégration sociale pour venir en aide aux familles. Je me suis également entretenue avec le commissaire des prisons pour la préparation des repas pour quelques jours », dit-elle. La ministre a aussi dit que des médecins seront aussi mis à la disposition des sinistrés pour venir en aide aux enfants et aux femmes enceintes.

Un auditeur a offert 10 matelas 

Un appel à solidarité a été lancé dans l’émission Explik ou Ka pour venir en aide aux sinistrés. Une des demandes était axée sur des matelas. Cet appel a été entendu par Monsieur Assotally des Galleries Assotally, un des fidèles auditeurs de Radio Plus. Touché par les conditions d’hébergement des sinistrés, il a offert une dizaine de matelas en début d’après-midi jeudi. « En attendant que la situation des sinistrés s’améliore, nous leur offrons 10 matelas, car nous savons que ce n’est pas simple de dormir dans ces conditions », a-t-il expliqué. 

Les autres demandes étaient axées sur des vêtements pour adultes et pour enfants en bas âge. Du lait et des couches pour des bébés âgés entre deux mois et un an et demi sont aussi les bienvenus. Ceux souhaitant aider les sinistrés sont priés de déposer leurs dons dans l’un des trois centres, notamment celui de Baie-du-Tombeau, de St-Malo et de Cité-Roma.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !