Live News

Incendie : «Aucun document lié aux enquêtes stocké à la SSU», assure Coothen

Il a voulu faire taire les « rumeurs». « Pena okenn dokiman ki ena sertin rumeur deor, ki konsern bann lanket ki garde laba. E mo pe konfirm ankor enn fwa, nou pena okenn dokiman de bann lanket ki garde dan kazernn Special Support Unit ». Précisions apportées par l’inspecteur Shiva Coothen, responsable du Police Press Office. C’était lors d’un entretien exclusif accordé à Radio Plus aux Casernes centrales, peu avant la mi-journée ce mardi 5 juillet suite au violent incendie qui a éclaté aux Casernes centrales, à Port-Louis, lundi soir, 4 juillet. 

Selon Shiva Coothen, des effets personnels des policiers sont partis en fumée lors de cet incendie. Des armes ont également été endommagées. 

Le responsable la cellule de communication de la police affirme que pour l’heure la cause de l’incendie n’est pas connue. 

Le premier incendie s’est déclenché, « dan enn store kot nou stock nou bann danre alimenter » dit-il. Ils ont aussitôt alerté les pompiers. Ces derniers, selon l’inspecteur Shiva Coothen, ont été vite mandés sur les lieux. Au bout de deux heures, ils ont maîtrisé le premier incendie. Ensuite, une équipe de pompiers est restée sur place.  Vers 1 heure du matin, des policiers ont remarqué « bann etinsel, bann la flam, dan sa lel ki  normalman abrit bann eleman de la SSU no 4 , li osi abrit 87 rekri ki normalman pe fer zot formasion ek ousi enn kazernn pou bann polisiere afekte a la SSU », dit-il.  
Il a affirmé qu’au moment du premier incendie, les 87 recrues, qui suivent une formation, avaient déjà été évacuées. 

L’inspecteur Shiva Coothen explique aussi que des mesures ont été prises pour évacuer les détenus qui se trouvaient au centre de détention de Line Barracks.

Un état des lieux n’a pas encore été effectué, précise-t-il. Ce sera le cas une fois que les pompiers auront libéré le bâtiment pour que les enquêteurs puissent y avoir accès. 

Ensuite, les officiers du Forensic Science Laboratory feront un examen des lieux. Les limiers du Scene of Crime Office feront également des prélèvements sur place.  

Shiva Coothen parle également de dégâts « kolosal ». Il se dit « très attristé » par ce sinistre.  Il souligne également que la plupart des structures sont en bois. 

Un comité de crise a également été mis sur pied, souligne l’inspecteur Shiva Coothen, présidé par un Deputy Commissioner of Police (DCP) chargé des infrastructures. 

La police se penche également sur la réhabilitation de cette aile. « Nou ena lespwar ki avek le konkour de bann exper dan le domenn des batiman nou pou kapav rehabilite li. Kazern Santral li res enn patrimwann pou tou les Mauriciens. Nou pou gete si nou kapav rerann li vivan sa parti ki finn detrwir par le feu-la », souligne l’inspecteur Shiva Coothen.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !