Live News

Imprimerie du gouvernement : Rs 378 millions pour un nouveau bâtiment

Imprimerie du gouvernement Photo d'illustration

Le contrat de construction d’un nouveau bâtiment pour abriter l’imprimerie du gouvernement a été alloué à la firme Hyvec & Partners Ltd. Cela pour la somme de 378,106,101 roupies excluant la TVA. Selon le Bid Evaluation Report, « le projet est conséquent ».

Plusieurs bâtiments devront être érigés sur un terrain de cinq arpents. Un bâtiment d’une superficie de 6400m2, abritera le service d’impression du gouvernement. Le projet comprend la construction d’un bâtiment de 5400 m2 qui fera office d’unité de production, d’une largeur maximale de 15,30m et d’une hauteur de 6,50m.

Cette unité devra être construite en béton armée. Il y aura ensuite un bâtiment de trois étages, avec 2 400m2 par étage. Le projet inclura également plusieurs bâtiment extérieurs et des travaux hors site. Le constructeur devra aussi se charger de l’installation électrique et de toutes les finitions.

Le contrat avait été lancé le 18 septembre 2018. Six soumissionnaires avaient soumis leur offres au Central Procurement Board. Parmi, de grandes compagnies de construction comme Rheim Grinaker Construction Co.Ltd ou Laxmanbhai & co.ltd. Après analyse des offres, toutes ‘responsive’ au projet, CPB a décidé d’allouer le contrat à Hyvec & Partners Ltd qui est le ‘Lowest Bidder’.  La compagnie dispose de 462 jours pour compléter ce projet à partir de la date d’allocation du contrat. Il a été alloué le 18 avril 2019.

Fissures

Le bâtiment actuel a, de tout temps, été la cible de critiques par nul autre que Raj Appadoo, qui à l’époque, présidait le Government Printing Workers Union. Raj Appadoo agit aujourd’hui à son propre compte et préside le Front Commun des commerçants. Il nous raconte la chronologie des événements.

Il se rappelle du premier transfert de 200 travailleurs de l’ancien bâtiment de l’imprimerie du gouvernement, de la place d’Armes à  la Tour Koenig le 8 juillet 1991. «Le bâtiment de la Tour Koenig était toujours en construction quand nous avons été délocalisés, la construction a été faite à une vitesse incroyable. J’avais prédit que cela nous apporterait des problèmes. Et des problèmes il en a eu. Cinq ans après la construction, des fissures ont été observées dans la structure. Des ingénieurs ont été dépêchés sur place et certaines sections ont été temporairement transférés afin d’y mener des réparations» explique Raj Appadoo.

Il pointe également du doigt le système de plomberie et d’électricité. « Les choses ont été faites en quatrième vitesse pour construire le bâtiment du trésor», dénonce Raj Appadoo.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more