Live News

Impression des bulletins - Sanjiv Mulloo de Quad Printing : «Les informations de Navin Ramgoolam sont erronées»

Sanjiv Mulloo

Après les bulletins retrouvés, Navin Ramgoolam parle de bulletins imprimés par une firme privée. Cette affirmation du leader du Parti travailliste se trouve au paragraphe 70 de la pétition déposée en Cour Suprême le jeudi 28 novembre. Toutefois, les démentis ne cessent de tomber.

Plusieurs points sont soulevés pour contester l’organisation des dernières élections et les bulletins reviennent encore sur le tapis. Cette fois-ci, Navin Ramgoolam jette le doute sur les procédures d’impression des bulletins par la Government Printing. À savoir que le commanditaire des bulletins est la Commission électorale.

La Government Printing est chargée d’imprimer les bulletins alors qu’elle se trouve sous la tutelle du Bureau du Premier ministre. Or, dans sa pétition, Navin Ramgoolam explique que l’intégrité des procédures d’impression a été compromise. Dans sa pétition, il affirme qu’il dispose de renseignements de première main à l’effet que les bulletins ont été imprimés en dehors des locaux de la Government Printing, soit chez Quad Printing à Coromandel. Or, c’est l’Imprimerie du gouvernement qui est habilitée à fournir les bulletins. « Cela jette un nuage de soupçon de corruption sur les procédures électorales », explique Navin Ramgoolam.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a été interrogé sur cette affaire, vendredi. Invité à commenter ce que Navin Ramgoolam a affirmé dans sa pétition électorale concernant l’impression de certains bulletins, le Premier ministre a indiqué qu’il ne peut qu’en rire. « Ma réponse est ‘riye mam’ ».

C’est donc vers les autres acteurs que Le Défi Plus s’est tourné. Navin Ramgoolam affirme qu’il détient des informations de première main qui ne peuvent que provenir des imprimeries concernées. Du côté de l’Imprimerie du gouvernement, on explique que le sujet est très sensible.

Dans sa pétition, Navin Ramgoolam fait allusion à la compagnie Quad Printing, gérée par Sanjiv Mulloo, un proche du Mouvement Socialiste Militant (MSM). « Ma compagnie n’a pas imprimé de bulletins. Les informations de Navin Ramgoolam sont erronées ».

Sanjiv Mulloo est catégorique, il souligne qu’il ne viendra pas répondre en cour à ce type d’allégations. Il dit qu’il laissera l’enquête suivre son cours. « Ce sera à la population de juger », soutient-il.


Irfan Rahman : « Je répondrai devant la justice »

Irfan Rahman, le commissaire électoral, est choqué. Il confie qu’il ne s’attendait pas à de telles allégations. Toutefois, le commissaire électoral souligne que ce serait « indécent » de venir répondre par le biais de la presse et qu’il ira « répondre devant la justice ». Cependant, il affirme que, très bientôt, la population sera en mesure de juger de la véracité des allégations qui pèsent contre la commission. Dans les couloirs de la commission électorale, on explique que le paragraphe 70 de la pétition a causé « un fou-rire » chez des responsables qui soulignent que « ces allégations seront vite démenties. »


Les Mulloo toujours proche de la politique

Sanjiv Mulloo, Chief Executive Officer de Quad Printing, s’intéresse de près à la politique. En 2010, il est d’ailleurs candidat du MSM à Savanne/Rivière-Noire (14) où il se classe en quatrième position. En septembre 2015, il est nommé à la présidence du National Productivity and Competitiveness Council. Poste qu’il occupe toujours à ce jour.

Par contre, son père a été proche du MMM, du Parti travailliste et de l’Independent Forward Block des frères Bissoondoyal. Durant sa période MMM, Anand Mulloo a été candidat aux élections générales de 1976 pour la circonscription no 14, tout comme son fils le sera 34 ans plus tard. Anand Mulloo terminera en 6e position. Le grand-père de ce dernier, du côté de sa mère, était le Pandit Sahadeo, un des fondateurs du Parti travailliste.

Enseignant, écrivain, chercheur et homme d’affaires, il sera conseiller municipal à Beau-Bassin/ Rose-Hill de 1977 à 1979 et quittera le MMM pour retourner au Parti travailliste. Il écrira trois biographies sur sir Seewoowagur Ramgoolam.


La Government Printing utilise une encre spéciale

L’encre utilisée pour imprimer les bulletins de vote est réservée à l’usage exclusif de la Government Printing. « Aucune autre imprimerie à Maurice ne peut l’utiliser. Si une autre imprimerie s’avise à imprimer des bulletins, on pourra le savoir après analyses », explique une source à l’Imprimerie du gouvernement. Les bulletins retrouvés dans la nature ces derniers jours seront soumis à ces tests pour savoir s’il s’agit oui ou non de bulletins imprimés par ce département du gouvernement.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !