Live News

Importations de l’Inde : ces opérateurs mauriciens qui ont des difficultés à recevoir leurs cargaisons

Elles se trouvent dans le rouge ces entreprises mauriciennes qui dépendent de l’importation de l’Inde. Cela, en raison des difficultés à réceptionner leurs marchandises. Quelles sont les raisons qui expliquent cette situation ? Quel en est l’impact sur leurs opérations ? Les consommateurs seront-ils pénalisés ? Le point avec trois d’entre eux.

Faizal Bahemia, Chief Commercial Officer d’Innobox : «Nous n’avons plus de stock à vendre» 

faizalFaizal Bahemia, Chief Commercial Officer (CCO) d’Innobox, entreprise qui importe des produits cosmétiques et des couches de l’Inde, se dit être dans le flou quant à l’arrivée des marchandises qu’il a déjà commandées de l’Inde. « À chaque fois, on nous donne une version différente. On ne sait plus qui et quoi croire », déplore notre interlocuteur.  Ce dernier avance que selon le journal indien ‘Indian News’, « des exportateurs sont confrontés à une pénurie massive de conteneurs en raison de la baisse des importations au cours des derniers mois ». Par conséquent, dit-il, ils n’ont pas de conteneur pour exporter des marchandises. « En plus, on nous a dit que seuls les petits navires arrivent à Maurice, car Maurice n’a pas d’équipements pour aider les plus gros navires à entrer dans le port », explique-t-il.  

L’impact de cette situation est néfaste sur sa compagnie. « Notre coût de fonctionnement est toujours le même, mais nous n’avons rien à vendre. Comment allons-nous continuer à payer salaires et factures ? Qui nous soutiendra ? Si nous ne parvenons pas à obtenir le stock pour la fin de l’année, nous devrons réduire les coûts », fait ressortir Faizal Bahemia.  D’autre part, précise-t-il, « une hausse des prix des produits concernés est inévitable. Cela, en raison de l’appréciation du dollar et de l’augmentation sur le coût de fret », dit-il. 

Le consommateur sera définitivement pénalisé. « Les opérateurs qui ont des produits en stock augmenteront leurs prix », conclut-il. 

Pritam Dabydoyal, directeur de P&P International : «Les consommateurs devront s’attendre à une hausse des prix» 

pritamEngagé dans l’importation de riz et des épices de l’Inde depuis des années, Pritam Dabydoyal dit qu’il fait face à une situation sans précédent. « Depuis le début de septembre, nous avons passé une grosse commande de riz de l’Inde et nous sommes toujours en attente de cette cargaison », déplore-t-il. En effet, plusieurs bateaux ne viennent plus directement à Maurice. De ce fait, des conteneurs restent bloqués pendant des semaines au port de transbordement de Colombo, en Sri Lanka. 

« D’ailleurs, nous ne sommes pas en mesure de passer de nouvelles commandes. Fort heureusement, nous avons déjà le stock nécessaire pour fournir le marché local pour les deux prochains mois. Cependant, nous n’avons aucune visibilité pour après », déclare l’importateur.  Cette situation, dit-il, entraîne déjà des conséquences sur les prix. « Les consommateurs devront attendre à une hausse des prix dans les mois à venir, car en sus des retards, le coût de fret ne cesse d’augmenter. À ce jour, il faut compter une hausse de 15 % sur le coût », dit-il. 

Par ailleurs, il ajoute que quand un conteneur arrive au port, l’importateur dispose d’un délai de cinq jours pour le récupérer. « Si on dépasse ce délai, il faut payer une pénalité de Rs 1500 par conteneur par jour », confie-t-il. 

Vijayeta Taucoor-Sookha, directrice de Designer Clothing : «Si la situation persiste, nous ne pourrons proposer des nouveautés» 

vijayetaPropriétaire du magasin de vêtements Designer Clothing, Vijayeta Taucoor-Sookha est en attente de ses marchandises de l’Inde depuis des mois. « Nous importons principalement des vêtements traditionnels de l’Inde. Cependant, en raison de la pandémie, nous sommes confrontés à de nombreux problèmes concernant l’importation de vêtements, à la fois par voie aérienne et par voie maritime », fait-elle ressortir. 

Au fait, explique-t-elle, la plupart des marchés en Inde sont fermés en raison du coronavirus et du manque de personnel. « Il devient donc difficile pour les fabricants d’envoyer leurs articles aux revendeurs.  En outre, le flux de transport a diminué d’une ville à l’autre et en même temps le prix du transport a augmenté », affirme la commerçante.  

Cette dernière fait valoir qu’auparavant, il y avait des vols en provenance de l’Inde de différentes compagnies aériennes. « Mais de nos jours, les vols ont considérablement diminué et en même temps le coût d’expédition par fret aérien a pris l’ascenseur », martèle notre interlocutrice.  

Vijayeta Taucoor-Sookha estime que les retards sur l’arrivée des conteneurs affecteront les affaires. « Pour les mois de novembre et décembre, il y plusieurs occasions telles que le Diwali, les mariages, les fêtes de fin d’année où il y a une forte demande pour les vêtements indiens. Or, avec ce retard encouru, nous ne serons pas en mesure d’offrir à nos clients de nouveaux articles à la mode à des prix abordables », juge-t-elle. 

Jusqu’à trois mois de retard pour les cargaisons

Si normalement le directeur de P&P International recevait ses cargaisons dans un délai de 20 jours, actuellement il lui faut compter un minimum de 60 jours pour les recevoir. « Et des fois, l’attente est plus longue », soutient Pritam Dabydoyal.  Quant à Faizal Bahemia, il évoque deux à trois mois de retard. « Nous n’avons toujours aucune indication de Mumbai. Donc, il y a peu de possibilité que nous aurons notre stock pour la fin de l’année. En plus de l’arrivée tardive, le coût de fret a augmenté de 60 % », déplore-t-il.  Pour sa part, Vijayeta Taucoor-Sookha soutient que pour une expédition de l’Inde à Maurice par bateau, il fallait auparavant compter entre 17 jours et 22 jours. « Maintenant, on reçoit nos colis dans 30 jours à 45 jours », déplore-t-elle. 

Baisse de 57,7 % sur les importations de l’Inde

Les importations de l’Inde sont passées de Rs 17,5 milliards au premier semestre de 2019 à Rs 7,4 milliards au premier semestre de 2020, accusant une baisse de 57,7 %, selon les chiffres officiels de Statistics Mauritius

  2018 2019 Premier semestre 2019  Premier semestre 2020 
Importations de l’Inde ( Rs ) Rs 35,2 milliards  Rs 27,6 milliards  Rs 17,5 milliards  Rs 7,4 milliards 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !