Live News

Importation de Subutex : un rapport sur le «profiling» de la grand-mère des enfants-mules attendu

drogue La drogue était dissimulée dans une boîte de jouets des deux enfants.

Les autorités mauriciennes ont procédé, samedi matin, à la saisie de 2 310 plaquettes de Subutex, estimées à Rs 3,4 millions, dans les bagages de deux enfants âgés de 6 et 9 ans lors de leur retour de vacances en France. Elles sont à présent dans l’attente d’un rapport de la police française sur la grand-mère des enfants qui vit à Paris. Des échanges de correspondance pour des demandes d’informations ont eu lieu entre Paris et Port-Louis.

Face à ces mêmes autorités, les deux gosses ont affirmé ne pas savoir qui a fait leurs bagages avant leur retour au pays. La police veut faire la lumière sur la grand-mère, qui avait hébergé les deux enfants pendant leur séjour dans la région parisienne.  Le Subutex est utilisé sous forme de cachets dans le cadre des traitements de dépendance aux opiacés en France, mais il est expédié illégalement à Maurice pour être revendu comme drogue.

L’enquête de l’Adsu devrait s’orienter vers la version des enfants. Cette étape de l’enquête se fera de concert avec des représentants de la Child Development Unit (CDU) qui ont effectué la prise en charge des enfants. Âgés de 6 et 9 ans, ces habitants de Roche-Bois ont affirmé qu’ils n’ont aucune idée sur l’identité de la personne qui aurait fait leurs bagages. Les enquêteurs veulent déterminer d’où provient cette boîte à jouets dans laquelle la drogue avait été dissimulée. Les enfants ont simplement indiqué qu’ils revenaient de vacances chez leur grand-mère qui vit à Paris. À l’issue de leurs auditions, les gamins ont été placés dans un endroit gardé secret pour des raisons de sécurité.   

Deux suspects, Bryan Mohabeer et Christina Léonce, ont été arrêtés et sont maintenus en détention. Bryan Mohabeer, qui a passé le week-end dans une cellule policière au poste de Pailles, a sollicité les services de l’avocat Vikash Rampoortab. Ce lundi 13 mai, le couple sera traduit devant le tribunal de Grand-Port où une accusation provisoire sous la Dangerous Drugs Act (DDA) sera retenue contre eux. L’interrogatoire de Bryan Mohabeer devrait débuter ce lundi après-midi, après son inculpation devant le tribunal de Grand-Port.

Le chauffeur de taxi qui avait véhiculé le couple à l’aéroport a nié toute implication dans ce trafic de drogue. Face aux limiers de l’Adsu, il a soutenu avoir uniquement accepté d’effectuer un trajet pour ce couple, Christina Léonce et son beau-fils Bryan Mohabeer, qui allait récupérer des enfants.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !