Faits Divers

Importation de Rs 16,9 m d’héroïne : un passeur togolais et le récipiendaire béninois arrêtés

Djikpo Komlan et Uduka Udeagha (à droite).
heroin
Les boulettes de drogue.

Un passeur de drogue d’origine togolaise a été intercepté à son arrivée à l’aéroport de Plaisance dans la journée du mardi 19 mars. Cet homme de 61 ans, avait, dans son estomac, 64 boulettes d’héroïne. Il a été admis à l’hôpital Jawaharlal Nehru où il les a purgées. Au total, 1132 grammes de cette drogue, estimés à Rs 16,9 millions, ont été récupérés. Un exercice de Controlled Delivery a permis à l'Adsu de mettre la main sur un ressortissant béninois, âgé de 42 ans. Les deux suspects sont sous le coup d'une inculpation provisoire d'importation et de trafic de drogue. Ils ont été placés en détention. 

C’est vers 9 h 10, le mardi 19 mars, que Djikpo Komlan, le Togolais est arrivé à Maurice, à bord du vol, EK 701, en provenance de Dubaï. Il est à sa première visite au pays. C'est ainsi que les éléments de la Custom Anti-Narcotics Section (Cans) de la Mauritius Revenue Authority et de l'Adsu se sont intéressés à la raison de son déplacement.  

Djikpo Komlan a été soumis à un interrogatoire, mais ses réponses n’ont guère convaincu les autorités. Il a été soumis à un examen aux rayons-X avant d'être été transféré à l’hôpital Jawaharlal Nehru, Rose-Belle, pour un examen approfondi.Les soupçons des enquêteurs ont été confirmés. Il avait ingurgité 64 boulettes de drogue.  Il les a purgées pendant trois jours. 

Avec la collaboration du passeur, un exercice de Controlled Delivery a été montée, dans l’après-midi du jeudi 21 mars, dans l’appartement occupé par le Togolais. Il avait élu domicile dans un appartement à Pointe-aux-Sables. 

Uduka Udeagha a été coffré par la brigade anti-drogue.  Ce Béninois , qui réside dans un appartement dans le Nord, s’est pointé à l’appertement de Djikpo Komlan pour récupérer la marchandise. Il a été traduit devant la justice dans la journée du vendredi 23 mars. Une perquisition dans l’appartement qu’il occupait n’a cependant rien donné.