Live News

Importation de bétail de Rodrigues : l'interdiction levée, un protocole mis en place

Des cabris et des moutons pourront à nouveau être acheminés de Rodrigues. Ainsi en a décidé le Conseil des ministres ce vendredi 20 novembre.

Un nouveau protocole a été élaboré en ce sens par le ministère de l’Agro-industrie.

D’après ce protocole, les moutons et cabris pourront être importés pour l’abattage seulement, lequel devra se faire uniquement à la Mauritius Meat Authority.

Au moins deux documents seront nécessaires. D’abord, il faudra être titulaire d’un permis d’opération d’une boucherie (meat shop license) délivré par le National Agricultural Products Regulatory Office. Ensuite, un Movement Permit des services vétérinaires sera aussi requis.

Le ministère de l’Agro- industrie souligne toutefois que seuls ceux dont les animaux ont jusqu’ici été abattus exclusivement à la MMA pourront prétendre à un Movement Permit.

Un communiqué dudit ministère prévient aussi aux commerçants locaux que des conditions strictes concernant la santé de ces animaux devront être respectées.

A titre d’exemple :

-  Le nombre de bétail qui sera autorisé à être importé dépendra de l’espace disponible à la MMA pour les accommoder.

-  Les animaux devront être dotés de micropuce pour les besoins de traçabilité.

-   Les animaux feront l’objet d’une inspection des officiers de la division Livestock et vétérinaire du ministère de l’Agro-industrie à bord du bateau qui les transportent avant que les animaux ne soient autorisés à débarquer sur le sol mauricien.-

-   Une fois débarqués, ces animaux seront transportés directement à la MMA.

L’objectif de ce nouveau protocole, précise le ministère dans le communiqué, est de ne pas pénaliser les Rodriguais et les Mauriciens qui sont dans le commerce de bétail.

Pour rappel, les autorités avait interdit l’importation de moutons et de cabris de Rodrigues. Ce, après que des cas suspects de ‘swine fever’ avaient été détectés sur des animaux. D’ailleurs, plusieurs cabris et moutons avaient été retrouvés morts à Rodrigues en septembre dernier. Un porc malade avait même du être abattu dans l’île, soupçonné d’avoir contracté cette maladie.

Depuis, des échantillons ont  été envoyés aux fins d’analyse à Marseille, en France.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !