Faits Divers

Importation de 793,9 grammes d’héroïne : la Kenyane Lucy Atieno Orinda évoque des remords

Kenyane Lucy Atieno Orinda Cette commerçante de 43 ans a plaidé coupable.

Elle a plaidé coupable sous une accusation d’importation de drogue le 13 juin 2015. La Kenyane Lucy Atieno Orinda, âgée de 43 ans, a demandé des excuses devant le juge Benjamin Marie-Joseph, le mercredi 14 novembre 2018, en cour d’assises.

« J’étais venue à Maurice pour acheter des vêtements et des matières premières pour mon commerce », a déclaré la prévenue dans sa déposition qu’a produite le Sub-Inspector Hossen Mungur, de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu), posté à l’aéroport. Lucy Atieno Orinda a expliqué qu’elle s’était rendue au Nigeria pour son business et elle a fait la connaissance d’un religieux, un dénommé Mark.

Ce dernier lui a recommandé un ami, Mike, pour l’acquisition de matières premières et de vêtements. Lors de cette rencontre, Mike lui aurait proposé de se rendre à l’île Maurice où le prix est meilleur. Il a offert une valise et USD 600 à la prévenue pour ce voyage.

En arrivant à l’aéroport de Plaisance le 13 juin 2015, elle a été interceptée par les douaniers. Après une fouille minutieuse, ces derniers ont découvert deux colis dans le double fond de la valise. Au total, quatre sachets de drogue ont été saisis dans les deux colis, totalisant 793,9 grammes d’héroïne. La valeur marchande de la drogue s’élève à Rs 11 908 500.

Lucy Atieno Orinda a imploré le pardon. Elle a demandé à la justice mauricienne de prendre en considération le fait qu’elle ait plaidé coupable. « J’ai des remords. Je vivais dans une situation précaire et j’ai laissé trois enfants, dont le dernier avait six ans lorsque j’ai quitté mon pays », a-t-elle dit.

Me Aroughen Aran, qui assure sa défense, a abondé dans le même sens dans sa plaidoirie. La poursuite, représentée par Mes Anuradha Purryag-Ramful et Rajeenee Segobin, a réclamé une peine sévère. Le juge Benjamin Marie-Joseph a réservé son jugement dans cette affaire.