Faits Divers

Importation de 1,8 kg d’héroïne : les passeurs attendaient des instructions téléphoniques de l’Angola

José Manuel et Francisca Mirea Ngoma, deux passeurs angolais, ont été épinglés à l’aéroport de Plaisance avec 1,8 kg d’héroïne.

José Manuel, 31 ans et Francisca Mirea Ngoma, 41 ans, deux passeurs angolais ont été épinglés à l’aéroport de Plaisance, le jeudi 25 juillet, avec 1,8 kilo d’héroïne, estimées à Rs 27,6 millions, dans leur estomac.

Peu avant d’être hospitalisé, un des passeurs a expliqué aux douaniers de la Mauritius Revenue Authority qu’ils attendaient des instructions téléphoniques de l’Angola. Selon les passeurs, ils devaient recevoir des instructions de leurs contacts à Maurice. Mais jusqu’ici, ils n’ont pas reçu d’appel. L’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) a récupéré 40 boulettes d’héroïne de José Manuel et 17 boulettes de Francisca Ngoma, dans les toilettes de l’aéroport. Les mules n’ont pu se retenir après être descendus de l’avion.

Les deux sont arrivés au pays le jeudi 25 juillet, en provenance de l’Angola, après un transit par l’Afrique du Sud. Après un exercice de purge, 93 boulettes d’héroïne, pesant 991 grammes et estimées à Rs 14,8 millions, ont été récupérées de José Manuel, chauffeur de profession, et 78 autres boulettes, pesant 850 grammes et estimées à Rs 12,7 millions, de Francisca Ngoma, gouvernante de profession. Dans la journée du samedi 3 août, Francisca Ngoma a été présentée devant la Bail and Remand Court, à Port-Louis, pour sa mise en accusation provisoire, alors que José Manuel était toujours hospitalisé. Il essayait de purger une dernière boulette d’héroïne.

Lors de leur arrivée au pays, les passeurs ont expliqué qu’alors qu’ils étaient en transit en Afrique du Sud, ils avaient quitté l’aéroport par erreur. Mais toutefois, lorsqu’ils sont passés au comptoir de l’immigration sud-africaine, ils n’ont pas eu de pépin. Cependant, leurs bagages n’avaient pas quitté l’aéroport.

À ce stade de l’enquête, les passeurs, qui parlent le portugais, ont expliqué qu’il s’agissait de leur premier voyage. La passeuse Francisca Ngoma a expliqué qu’elle n’a pu empêcher quelques boulettes de sortir, lorsqu’elle était toujours à bord du vol SA 190. « Nous avons fait évacuer la boulette dans les toilettes et on a tiré la chasse d’eau », a-t-elle laissé entendre aux limiers de l’Adsu. À leur arrivée à l’aéroport de Plaisance, José Manuel a purgé, à son tour, 40 boulettes et la femme en a purgé 17 autres dans les toilettes de l’aéroport. La drogue a été saisie et les suspects ont avoué leur forfait, avant d’être transportés à l’hôpital.  

L’axe Ouganda-Afrique du Sud-Maurice est une nouvelle fois dans le viseur des autorités. Les versions formelles des passeurs seront enregistrées en début de la semaine prochaine. L’enquête de la brigade antidrogue, placée sous la supervision de l’assistant surintendant de police Tega Sooben, s’orientera vers les contacts locaux des passeurs.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor