Actualités

Importation d’animaux de Rodrigues : conditions strictes à respecter à cause de la fièvre aphteuse

boeuf Les animaux devront passer 14 jours en quarantaine dans le pays d’origine.

Des tests sont en train d’être effectués à Rodrigues sur les animaux avant leur exportation vers Maurice. Cela afin d’être sûr qu’ils ne sont pas affectés par la fièvre aphteuse.

C’est la grogne parmi ceux qui importent des animaux de Rodrigues pour l’élevage ou l’abattage. Cela car des tests doivent être effectués avant leur embarcation pour Maurice. « Pour la fête de l’Eid-ul-Fitr, les animaux de Rodrigues devaient être rentrés au pays le mercredi 15 mai dernier afin de suivre le protocole de quarantaine mais tel n’a pas été le cas. Des prises de sang ont été éffectuées afin d’être sûr qu’ils n’ont pas de fièvre aphteuse », explique Yousouf. Ce dernier indique qu’en faisant cela, les animaux de la 21ème circonscription ne seront pas prêts pour l’abattage en marge de la fête.

Le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun explique que malgré le fait que l’interdiction d’importation d'animaux de Rodrigues ait été levé, il y a des mesures de biosécurité qui ont été mises en place. Cela afin que les Mauriciens puissent les importer, explique-t-il. « Il faut respecter strictement plusieurs consignes. Les prises de sang sont en train d’être effectuées en ce moment. Les animaux importés doivent rester en quarantaine », a fait comprendre le ministre.

Avant leur exportation, tous les animaux devront passer une période de quarantaine de 14 jours dans le pays d’origine, avant l’embarquement, suivie d’une autre période de quarantaine de 14 jours après le débarquement, à Maurice. Chaque importateur devra en outre obtenir des permis d’importation du ministère.

Ceux qui souhaitent importer des animaux devront satisfaire les conditions qui s’appliquent, notamment celle concernant le permis d’importation octroyé par des vétérinaires de Réduit. Les bouchers intéressés doivent suivre strictement le protocole établi par l’Assemblée régionale de Rodrigues concernant l’achat d’animaux.

Maurice n’a pas respecté l’interdiction de trois ans

C’est durant le mois de juillet 2016 que Rodrigues avait été affecté par l’épizootie de la fièvre aphteuse et Maurice un mois plus tard. Du coup, avant que le pays importe des animaux de l’île Rodrigues, il fallait attendre trois ans mais cela n’a pas été respecté. Un ancien vétérinaire de ce ministère explique que quand un pays est frappé par la fièvre aphteuse, il faut attendre un minimum de trois ans afin que le virus disparaisse et qu’on puisse à nouveau exporter des animaux. En autorisant l’importation, c’est clair que Maurice n’a pas suivi le protocole, souligne-t-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !