Actualités

Impact du salaire minimal : 9 707 femmes de plus sur le marché du travail en 2018

travail

La gent féminine semble être plus active sur le marché du travail depuis l’introduction du salaire minimal. C’est ce que révèle une étude du ministère du Travail et de l’Emploi pour mesurer l’impact de cette mesure.

Le gouvernement a-t-il réussi son pari à travers l’introduction du salaire minimal ? Une étude réalisée par le ministère du Travail, des relations industrielles et de l’Emploi, démontre que cette mesure qui a été introduite  en janvier 2018, impacte positivement sur l’économie mauricienne. Le Défi Quotidien a été en mesure de consulter une partie du rapport qui révèle que le salaire minimal a encouragé plus de femmes à intégrer le marché du travail. C’est généralement la gent féminine qui est la plus exposée au chômage.

Selon les derniers chiffres de Statitics Mauritius pour l’année 2017, 26 900 femmes étaient sans emploi, contre 19 000 hommes. Cette enquête du ministère du Travail indique que 9707 femmes ont trouvé de l’emploi en 2018. Le nombre de femmes au travail durant cette année passe ainsi de 165 144 à 174 851. Cette hausse, souligne le ministre Soodesh Callichurn résulte de l’introduction du salaire minimal. « Avec un salaire de Rs 9000, il est clair que les Mauriciennes trouvent qu’il est plus attrayant  de  travailler », nous a-t-il déclaré au téléphone. Si les résultats de cette enquête ne précisent pas quels sont les secteurs qui ont absorbé la gent féminine, les autorités croient savoir que c’est ceux du nettoyage, de l’entretien et du textile qui ont accueilli le plus de femmes. « Il ne faut pas oublier qu’il s’agissait des secteurs où le salaire moyen était de Rs 5 000 », ajoute le ministre du Travail.

Répondant aux critiques de ceux qui soutiennent que l’introduction du salaire minimal a encouragé plusieurs employeurs à mettre la clé sous le paillasson ou à procéder à des licenciements, Soodesh Callichurn soutient que c’est tout à fait faux. « Statistics Mauritius s’attend à une hausse du nombre d’emplois pour l’année 2018. Il y aurait en effet eu 1 400 emplois de plus. Les chiffres sont passés à 546 500, en 2018, comparés à 545 100 en, 2017, selon le bureau des statistiques », précise Soodesh Callichurn.

Le seul secteur qui a visiblement été affecté par le salaire minimal se trouve être le Yarn Textile Fabric. Ce secteur a enregistré un recul de 5,1 % en termes d’emplois, avec 120 licenciements, en 2018.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective