Live News

Il tue sa grand-mère avant d’incendier la maison  - Ashish Runomally : «Line dir mwa sanser mone kokin kot li» 

Le jeune homme a tué sa grand-mère (à g.) de sang froid.

Ashish Runomally, 18 ans, est passé aux aveux après le meurtre de Mohinee Devi Mohurun, 61 ans, sa grand-mère maternelle. « Line dir mwa sanser mone kokin kot li ». C’est ainsi que le jeune homme a expliqué la raison de son acte face aux enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT). Le drame est survenu dans l’après-midi du jeudi 23 août, à Vallée-des-Prêtres, au domicile de la victime. Le jeune homme a ensuite mis le feu, sur les lieux, pour tenter d’effacer les indices sur les lieux. Dans la journée du vendredi 23 août, après son inculpation devant la justice, le jeune homme a participé à une reconstitution des faits, en présence des enquêteurs de la MCIT et des éléments du Groupement d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM). 

Face aux enquêteurs de la MCIT, Ashish Runomally a raconté en détail comment il a commis l’acte irréparable. Il explique s’être rendu chez sa grand-mère pour lui demander de l’argent. Face au refus de cette femme de 61 ans, une altercation a eu lieu entre elle et le petit-fils. « Bolfam dir moi sanser mo pe fer palab », raconte Ashish. Par la suite, le jeune homme soutient qu’après la dispute, dans un accès de colère, il s’est rendu à son domicile, une maison à côté de sa grand-mère, pour récupérer un couteau de cuisine. L’arme tranchante en main, il s’est précipité à nouveau chez Devi Mohurun et lui a assené quelques coups de couteau. L’irréparable commis, Ashish explique avoir alors mis le feu en vue d’effacer les indices qu’il aurait pu avoir laissés sur les lieux. 

Ashish Runomally explique avoir ensuite quitté la maison de sa grand-mère et a croisé un proche qui vit non loin. Il lui informé de l’incendie et lui a demandé d’appeler les pompiers. 

«L’incendie pour effacer les preuves»

Dans la journée du 23 août, Ashish Runomally a été examiné par un médecin de la police. Les enquêteurs estime qu’il s’agit d’un acte prémédité et que le jeune homme a agi avec ruse, en mettant l’incendie à la maison. « C’était une manière pour détruire les preuves », confient nos sources proches de la MCIT. Ce samedi 24 août, les funérailles de Devi Mohurun sont prévues à Vallée-des-Prêtres. Quant au jeune suspect, il est maintenu en détention et devrait continuer à donner ses explications à la police. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor