Faits Divers

Il rentre ivre à la maison : un adolescent s’acharne sur son père qui l’avait réprimandé

C’est un véritable cauchemar qu’a vécu Siven (prénom modifié) aux mains de son fils. Âgé de 47 ans et domicilié dans un village de l’Est, le quadragénaire ne sait plus quoi faire.

Le dimanche 20 janvier, l’adolescent est rentré à la maison, ivre-mort. Son père lui a passé des remarques qu’il n’a pas appréciées. Il s’est alors muni de divers objets pour asséner des coups à son père et il l’a blessé à la tête. Le papa a rapporté le cas à la police.

Dans sa déclaration, Siven a raconté que son fils, qui travaille comme maçon, est rentré à la maison, dimanche, vers 20 heures et il était ivre. Devant une telle situation, il a tenté de lui faire entendre raison à l’adolescent, mais ses réprimandes n’ont eu pas l'effet escompté... bien au contraire

Une dispute a éclaté et le mineur a insulté le papa. L’instant d’après, le fils s’est saisi d’un lecteur DVD et l’a lancé sur son père, l’atteignant à la tête. Le père a tenté de se défendre. Il est parvenu à lui arracher l’appareil des mains. Ce n’était cependant que partie remise, car le fils s’est emparé d’une Playstation 4 Slim et a continué à agresser son père à la tête. Il s’est ensuite dirigé vers sa chambre et est revenu vers son père tenant à la main le tiroir d’un meuble. « Il m’a suivi dans la cuisine et m’a donné un autre coup avec le tiroir. J’ai été touché au bras », précise la victime.

Face son fils déchaîné, le papa a essayé de se défendre. Mais la situation était loin de se calmer. À chaque fois que Siven réussissait à arracher un objet des mains de son fils, ce dernier s’emparait d’un autre.

L’adolescent a ensuite ouvert un congélateur et a pris une bouteille d’eau et s’est acharné sur son père. Siven a reçu un coup à l’arrière de la tête et a commencé à saigner. L’ado s’est sauvé après cette agression. Le père s’est rendu à l’hôpital de Flacq. Il a consigné une déposition.

Les enquêteurs ont interpellé le mineur. Il a reconnu avoir frappé son père et a présenté ses excuses. Il a été autorisé à partir après avoir donné sa version des faits. Le dossier a été transmis au bureau du DPP.