Explik Ou Ka

Il a payé Rs 715 000 en juin 2018 : il attend toujours la livraison de sa voiture

Voitures Anil a soldé le coût d’achat de la voiture en juin 2018, au moment de l’arrivée du véhicule au showroom de la compagnie importatrice.

Anil voulait s’offrir une voiture. C’est ainsi qu’il s’est adressé à un importateur privé. Le véhicule devait lui être livré en juin 2018. Cependant, l’importateur n’a pas respecté ses engagements même s’il a déjà empoché le paiement.

C’est sur les ondes de Radio Plus que l’importateur a, cette fois, fait la promesse de remettre les clés du véhicule à son propriétaire dans les quinze prochains jours. C’était lors de l’émission animée par Gilbert Bablee et Mélanie Valère-Cicéron le jeudi 30 mai.

Anil n’est pas près d’oublier les longs mois d’attente que lui a infligés la compagnie spécialisée dans l’importation des véhicules de seconde main. Au début, dit-il, tout semblait aller comme sur des roulettes. Anil voulait avoir une voiture de couleur rouge de trois ans d’âge. Le 7 décembre 2017, il a effectué un versement de Rs 200 000. Après des paiements successifs, il a soldé le coût d’achat de la voiture en juin 2018, soit un montant de Rs 715 000. C’était au moment de l’arrivée du véhicule au showroom de la compagnie importatrice.

C’est à partir de ce moment que les ennuis ont commencé pour Anil. L’importateur lui a dit que la voiture lui sera livrée « dans quinze jours ». Mais à la date fixée, l’importateur a évoqué des problèmes d’ordre « personnel » et lui a demandé un nouveau délai. « Y avait-il un lien avec la voiture ? », demande Anil. L’importateur s’empresse de le rassurer. « Il n’y a absolument aucun problème avec la voiture. Elle est en parfait état. » Mais, une fois encore la promesse ne sera pas tenue.

Ce petit jeu a duré jusqu’à ce que la patience d’Anil ait été mise à rude épreuve. Celui-ci s’est rendu à l’Icac et a rapporté le cas à la police.

Il a été même reçu par le commissaire de police. « On n’est même pas retourné vers moi », déplore-t-il. En désespoir de cause, Anil s’est ainsi adressé à Radio Plus.

La rédaction a pu entrer en contact avec l’importateur. Intervenant à l’antenne, celui-ci a promis que d’ici quinze jours, le propriétaire aura sa voiture. L’importateur a compris qu’il s’est engagé publiquement et qu’il s’exposerait à des problèmes en cas de non-respect de parole donnée.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !