Live News

Il fait manger un homme en détresse dans les rues de la capitale

clement La video ne fait que 16 secondes et pourtant, elle a fait le buzz.

C’était pour lui un geste anodin. Il ne savait pas que quelqu’un le filmait et il est encore étonné de voir toutes ces personnes le féliciter pour cet acte de charité. Beaucoup d’entre vous ont voulu savoir qui est cet homme au grand cœur. Rencontre expresse avec Clément Corimbelly.

Clément Corimbelly est père de deux enfants. Il aura bientôt 59 ans. Cet habitant de Baie-du-Tombeau est superviseur dans une banque de la capitale. Jeudi matin, en se rendant sur son lieu de travail, comme à l’accoutumée, il est loin de se douter que cette journée allait être si spéciale.

À l’heure du déjeuner, Clément se dirige vers le Marché central, lorsqu’il aperçoit à la Place d’Armes un handicapé à même le sol. « Je le regardais de loin et j’ai compris qu’il était en souffrance. J’ai eu l’impression qu’il était tombé. Je voyais des gens autour de lui, pas très loin, à quelques mètres. D’autres passaient devant lui sans s’arrêter. Toute cette indifférence m’a fait très mal », dit-il.

Il s’approche alors du blessé pour lui proposer son aide. « Je lui ai demandé si je pouvais l’aider à s’asseoir sur le banc. C’est là que j’ai remarqué qu’il avait un handicap aux mains et aux pieds. Il était blessé et avait un peu de sang sur le corps. C’était un très jeune homme. Il avait 23 ans et des difficultés à s’exprimer. Il m’a fait comprendre qu’il avait faim. Je lui ai dit que j’allais revenir avec quelque chose à manger. »

Clément apporte alors des mines bouillies. Le jeune homme ne peut utiliser ses mains pour manger. C’est donc tout naturellement que le superviseur consacre quelques minutes à lui donner à manger. Il est debout, plusieurs personnes passent à côté de lui et il ne prête aucune attention à un homme qui filme de loin de geste de charité. Cet homme s’appelle Steeve Goindoorajoo. C’est vers 13 h 20 qu’il a posté la vidéo sur Facebook avec le message suivant : « Guet sa aksion la bien, guete, reguete, guet ankor enn fwa… Enn  pasan pe ed so frer pou manze. Sa mem ki apel L’Ile Maurice, mari serye ek tou so habitan… »

Ses interrogations et préoccupations

La vidéo fait vite le buzz sur Facebook et, à ce jour, elle a été vue plus de 172 000 fois. C’est alors que Clément apprend à travers un ami qu’il y a une vidéo de lui sur Facebook. Il demande alors à son fils de la chercher et de la lui envoyer. « De nombreuses personnes ne cessaient de me féliciter. Je suis content de leurs paroles gentilles à mon égard, mais je me suis senti un peu gêné », avoue-t-il.

En sus, Clément ne cesse de se poser des questions. « Je me demande comment un  geste aussi simple fait le buzz. On doit aider ceux en difficulté, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi est-ce que cela prend une telle ampleur ? J’ai l’impression que les gens pensent que c’est quelque chose de magique et pas un acte... pas banal, mais commun. »

Pas le premier acte de générosité

La rencontre avec ce jeune homme ramène Clément plusieurs années en arrière, où il s’était lié d’amitié avec un homme en détresse, avec lequel il partageait régulièrement son déjeuner. « Il s’appelait José et habitait Roche-Bois. De mon poste, je le voyais régulièrement et il semblait affamé. Donc, je partageais mon repas avec lui et on se parlait un peu. Cela m’a fait réaliser que ce n’est pas l’argent, le prix du repas qui compte, mais l’attention, le temps, ces quelques minutes que vous accordez à une personne, qui restent précieuses. » José est aujourd’hui décédé, mais a laissé de bons souvenirs dans le cœur de Clément.

En ce qui concerne le jeune handicapé, Clément n’a aucune information sur lui et voudrait bien savoir comment il va. « Je crois que quelqu’un l’a conduit à l’hôpital, mais je ne suis pas sûr. Je ne connais même pas son nom… », dit-il.

« Mon papa, mon héros… »

clement
Anne Sophie, la fille de Clément Corimbelly, dit être très fière de son père.

Clément ne fait pas seulement la fierté de ses collègues et aujourd’hui de tous les Mauriciens, mais surtout et avant tout de sa petite famille. Sa fille, Anne Sophie, n’a pas manqué de le féliciter. Clément était vraiment content d’entendre de belles paroles de la bouche de fille. Elle est très fière de lui. Lorsque nous l’avons contactée, elle était émue de parler de son papa. Ainsi, en marge de la fête des pères qui approche, elle a tenu à lui faire adresser ces quelques mots pour lui rappeler tout l’amour qu’elle lui porte :

« You always taught us the ways of God
You always taught us to be generous
You always taught us to be humble
And now we want to say thank you
We are so proud that you are our father, Olivier and I
Not just because of that video but because of the father that you are to us
The husband you are for our mother
The good friend that you are
We love you Dad.»

Un peu plus d’amour que d’ordinaire ? Clément, pour sa part, ne souhaite qu’une chose : que chacun contribue tout simplement à faire que le monde soit un peu plus beau chaque jour…

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !