Live News

Il était un ancien athlète de haut niveau : Arnaud Casquette condamné à trois ans de prison

Jean Paul Arnaud Casquette, ancien sportif, avait plaidé coupable.

Jean Paul Arnaud Casquette, 42 ans, ancien athlète de haut niveau, a été condamné, le 3 mars devant la cour intermédiaire, à trois ans de servitude pénale pour vol avec effraction.

Arnaud Casquette a aussi écopé d’un an de prison pour un autre vol avec effraction et pour larceny with scaling. Il a aussi été condamné à six mois de prison pour vol et pour un autre vol avec effraction.

Les délits avaient été commis durant la période du 26 juillet au 24 septembre 2016 dans la région de Quatre-Bornes. Toutefois, l’ancien sportif purgera ses peines simultanément.

Jean Paul Arnaud Casquette avait fait vibrer le cœur des Mauriciens quand il réalisait de belles performances en saut en longueur, sur le plan local et international. Il se donnait à fond pour faire briller le pays.

C’est un ancien médaillé d’or des Jeux des îles de 2007 au 4 × 100 m et il avait obtenu une médaille d’argent au saut en longueur. Il s’était même qualifié pour participer aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, mais il avait dû renoncer, car il s’était blessé.

C’est à ce moment qu’il a interrompu sa carrière de sportif. Cet habitant de Quatre-Bornes a alors perdu ses repères et il s’est lancé dans des activités illégales.

Il a eu des démêlés avec la justice. Devant la cour intermédiaire, il répondait de cinq accusations : trois pour vol avec effraction, vol et larceny with scaling.

Le 26 juillet 2016, il avait pénétré par effraction au domicile d’un homme de 47 ans. Il avait emporté plusieurs articles : des caméras, une télévision, un ordinateur, une radiocassette, des boissons alcoolisées, des limonades et des aliments, entre autres.

Le même jour, il avait cambriolé une autre maison à l’avenue Jaylall, à Quatre-Bornes. Il avait emporté plusieurs kilos d’ail au préjudice d’une habitante de la région.

Le 23 août 2016, à route Saint-Jean, à Quatre-Bornes, il s’était introduit par effraction dans une maison pour emporter un téléviseur.

Ensuite, le 13 septembre 2016, il a pénétré par effraction au domicile d’un habitant de la route Palma, à Quatre-Bornes. Il avait fait main basse sur plusieurs articles, notamment des boissons alcoolisées, une caméra, un sac et une somme de Rs 5 000.

Le 24 septembre 2016, il avait cambriolé une maison à l’avenue Western Boundary, à Quatre-Bornes. Au cours du vol, il avait emporté un broyeur et des fils électriques, entre autres.

Casier judiciaire

Lors de son procès devant la cour intermédiaire, il avait plaidé coupable. Il avait expliqué qu’il était sous l’influence de la drogue, quand il avait commis ces vols. Il avait présenté des excuses et avait promis qu’il ne récidiverait pas.

Dans son verdict, la magistrate Ranjeeta Rajkumarsingh souligne que l’accusé a plaidé coupable et qu’il a coopéré avec la police lors de l’enquête dans cette affaire. Toutefois, elle note que l’accusé a un casier judiciaire et qu’il n’en est pas à son premier vol.

Elle ajoute que la valeur du butin est d’environ Rs 37 000 et qu’aucun article n’a été récupéré.

D’autre part, elle estime que l’accusé a eu la possibilité de changer de vie, mais qu’il ne l’a pas fait. Elle est donc d’avis qu’une peine d’emprisonnement est justifiée. Elle a ordonné que les sept jours que l’accusé a passés en détention préventive soient déduits de sa peine.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !