Live News

Il collectionne les condamnations : le récidiviste Steven Martinet fait son « come-back » en prison

Fin de cavale pour Swindler.

Louis Steven Martinet, alias Swindler, semble n'avoir retenu aucune leçon de ses nombreux séjours passés en prison. Cela fait déjà quelques mois depuis que les portes de la prison se sont ouvertes pour cet habitant de la cité Sainte-Claire, Goodlands. Il y retourne pour encore une année de prison ferme. 

Ce multi récidiviste s'est signalé le lundi 2 septembre dernier pour un énième cas de vol avec violence. Il s’agit de Louis Steven Martinet qui a fait irruption dans la demeure d'un vigile qui habite la même cité que lui avant de repartir avec un ordinateur portable. Cette fois-ci, il a eu moins de chance, car il a été vite démasqué par le propriétaire de la maison qui travaille comme agent de sécurité. 

Vivian (prénom modifié), le vigile, dit avoir vu la mort de près. Il a regagné sa demeure vers 10h30. Une fois devant sa maison, il dit avoir tout de suite remarqué quelque chose d'anormal. « Une fenêtre était ouverte. Un antivol a été forcé.» Flairant quelque chose de suspect dans sa demeure, Vivian se montre prudent une fois à l'intérieur. Il se doutait qu’un intrus est passé par là. En ouvrant la porte donnant vers sa cuisine, Vivian tombe nez à nez avec le malfrat. 

« Monn sap dan lamor. Enn lamin li ti ena sab, lot lamin li ti ena kouto. Linn avoy kout sab lor mo likou. Monn kaler. Linn bles mwa dan mo lamin. Apre linn rod donn mwa enn kout kouto dan mo vant », nous relate Vivian qui est toujours sous le choc trois jours après cet incident. Cet homme de 42 ans précise que c'est grâce à sa formation obtenue dans son métier de vigile qu'il a pu esquiver les coups de son agresseur. « Dan travay sekirite, nou gagnn formasion self-defence, sa mem inn sov mwa. Si ti enn lot dimoun dan mo plas linn fini mor. Voler la ti pe rod eliminn mwa parski monn trouv so figir », précise Vivivan.

Le malfrat Louis Steven Martinet a réussi à prendre la fuite emportant entre ses mains un mini-ordinateur portable appartenant à la victime. Les limiers de la Northern Crime Intelligence Unit, ceux de la CID de Bel-Air et les limiers de l'Anti-Robbery Squad ont été mobilisés en force pour retracer le suspect. Mercredi, c’est dans le village de Beau-Champ que la police a réussi à coffrer Louis Steven Martinet dans sa cachette. 

Remis aux hommes de l’inspecteur Gunga et du sergent Krishna Nair, le présumé voleur est vite passé aux aveux. Il est reconnu pour être l'auteur de ce vol. Vu son casier judiciaire épais, Swindler a écopé d'un an d'emprisonnement ferme lors de l'appel de son ‘main case’ devant le tribunal de Rivière-du-Rempart. 

Rappelons que Louis Steven Martinet a collectionné dans le passé plusieurs condamnations pour des cas de vol. En 2009, il a écopé de trois mois d'emprisonnement pour avoir volé des vêtements dans un magasin. En 2015, il a été condamné à des peines d'emprisonnement pour d'autres cas de vols. Swindler a aussi écopé de plusieurs amendes en 2008 et 2009. En 2009, il a écopé de trois ans de prison pour offense de 'sexual intercourse with a minor under 16'. 
Dans l'enquête sur le démantèlement d'un réseau de prostitution infantile, il avait été aussi trouvé coupable avec des membres de sa famille, dont sa mère et son frère. 
 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !