Live News

Il avait vendu une ado à des hommes : Kouyouk en larmes après sa condamnation

Pour avoir vendu une adolescente de 13 ans à des hommes pour que ces derniers aient des relations sexuelles avec elle contre des sommes allant de Rs 100 à Rs 500, Ganessen Valaydon, aussi connu comme Kouyouk, a été condamné, ce jeudi, à quatre ans de prison par la Cour intermédiaire. Délits commis entre 2013 à 2014 à Canot, Gros Cailloux et Albion. 

C'est en larmes que Kouyouk a quitté le tribunal après l’énoncé du verdict. Peu avant, il a donné avis appel. 

Agé de 28 ans et habitant Bambous, il était poursuivi, devant la Cour intermédiaire, sous neuf accusations de trafic d’être humain (trafficking in persons). Cela en vertu des articles 11(1)(a), 11(1)(b), 2 et 14 (1) de la Combating of Trafficking in Persons Act. 

Le jeune homme répondait aussi d’une accusation d’avoir abusé sexuellement une mineure. Cela en vertu des articles 14 (1) (a) et 18 (5)(b) de la Child Protection Act. Au moment des faits, l’adolescente était âgée de 13 ans.

Selon les accusations, en six occasions, Kouyouk avait vendu l’adolescente à des hommes pour des sévices sexuels contre la somme de Rs 300. En trois autres occasions, il a vendu la jeune fille pour les sommes de  Rs 100, Rs 200 et Rs 500 respectivement. 

Par ailleurs, il était accusé d’avoir eu des rapports sexuels avec la même adolescente. Cela s’est produit en décembre 2013 à Albion.

L’accusé avait plaidé coupable. Il était défendu par Me Anupam Kandhai. 

« Gravité du délit »

Dans son verdict, le magistrat Sacheen Boodhoo souligne que les délits commis par l’accusé sont de nature très sérieuse car il a exploité et abusé une adolescente de 13 ans. Il soutient avoir pris en considération les circonstances dans lesquelles les délits ont été commis et le fait que l’accusé avait plaidé coupable. 

Dans ses dépositions produites en Cour, l’accusé a admis avoir vendu l’adolescente à des hommes contre paiement pour des rapports sexuels avec ces derniers. Il a ajouté qu’il avait aussi remis la moitié de la somme reçue à l’adolescente à chaque fois. 

Au moment des faits, soutient-il, il se trouvait dans une situation précaire et avait bien besoin d’argent. C’est alors qu’il s’est lancé dans ce trafic. Il a aussi concédé avoir eu des relations sexuelles avec l’adolescente.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !