Xplik ou K

Il avait passé sa commande en mars 2017 : un an après, un ensemble de chambre n’est pas encore livré

Chambre Photo d'illustration.

C’est avec révolte que s’est exprimé Bernard Lafontaine, un habitant de Goodlands, à l’antenne d’Xplik Ou K. Il indique avoir, le 28 mars 2017, fait un dépôt de Rs 25 000 pour un bedroom set qui coûte Rs 230 000.

« Cela fait un an que j’attends la livraison, s’insurge-t-il. Lorsque je suis retourné vers le magasin, les responsables m’ont informé qu’une rupture de stock était à l’origine du retard. »
Lassé de cette attente interminable, Bernard Lafontaine a décommandé les meubles. « Je ne voulais plus de cet ensemble de chambre et j’ai demandé le remboursement de mon dépôt mais lorsque je me suis rendu au magasin, il n’y avait aucun responsable pour que je puisse encaisser mon chèque. »

Interrogée à ce sujet, Amrita Guness, la Consumer Affairs Officer de la CPU, explique : « C’est tout à fait normal que le client veuille récupérer son argent, mais si la date de livraison a été mentionnée sur le document de livraison mais qu’elle n’a pas été respectée, cela pourrait être considéré comme un cas de misleading. Si le magasin ne rembourse pas la somme due, la compagnie peut être poursuivie sous la Fair Trading Act et parallèlement, le plaignant peut réclamer des dommages moraux à la compagnie en poursuites civiles. De notre côté, nous enclencherons les démarches nécessaires. Si le client paie pour un produit exposé mais non disponible en stock, cela peut aussi être considéré comme une fraude dépendant de l’ampleur du cas. »