Faits Divers

Il avait ingurgité du haschisch : seules 58 des 64 boulettes purgées

Hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle

Il s’était présenté aux urgences le jeudi 24 janvier et avait avoué qu’il souffrait de douleurs abdominales après avoir ingurgité 64 boulettes de haschisch. L’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu) soupçonnait que deux boulettes de cette drogue avaient été endommagées dans son estomac. La raison pour laquelle cet habitant de Rivière-des-Anguilles s’était rendu à l’hôpital.

Selon nos recoupements, son état de santé s’est amélioré.  De samedi 26 au lundi 28 janvier, le suspect, âgé de 24 ans, a restitué 58 des 64 boulettes ingurgitées. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 585 000. La brigade anti-drogue de la Southern Division a pu établir que le jeune homme avait embarqué pour l’île de La Réunion le vendredi 11 janvier avant de mettre le cap en France. Par la suite, il a transité par la Turquie avant de rentrer à Maurice le jeudi 24 janvier.

Le suspect croyait que le plus dur avait été fait après avoir déjoué la vigilance de l’Adsu et de la Customs Anti Narcotics Section (Cans) à l’aéroport de Plaisance jeudi dernier. Mais ne pouvant plus supporter la douleur, il a décidé de se rendre à l’hôpital de Souillac. Examiné par le médecin de service, il a fini par avouer avoir avalé 64 boulettes de haschisch.

Face à cette situation inédite, le médecin a alerté le policier affecté au centre hospitalier. Ce dernier a alerté ses collègues et l’Adsu. N’ayant pas les équipements nécessaires pour cette intervention, les médecinont fait transférer le patient vers l’hôpital Nehru, à Rose-Belle. Il a été transféré sous escorte de la brigade anti-drogue de la Southern Division.