Actualités

Iframac: Les employés veulent des garanties en écrit

Les employés d'Iframac ne sont pas prêts à accepter la proposition de répartir le personnel de New Iframac Motors Ltd entre les compagnies Leal et IMC-CFAO repreneurs des marques Mitsubishi et Mercedes sans des garanties écrites solides quant à leur sécurité d'emploi chez leurs éventuels futurs employeurs. C'est ce que leurs représentants ont déclaré lors d’un point de presse lundi. Auparavant, des employés, accompagnés de leur conseiller syndical, Ashok Subron, ont rencontré le ministre Bhadain en présence de l'administrateur spécial Yacoob Ramtoola. La réunion a été houleuse, selon les employés présents. Ils auraient fait comprendre au ministre qu'ils estiment avoir été bernés. Le ton serait monté plus d'une fois. « Il n'est pas question que les travailleurs soient livrés à des compagnies où ils pourraient être victimisés demain. Les choses doivent se passer de manière civilisée », a  déclaré Ashok Subron lors du point de presse. Le principal souci des travailleurs en effet, c'est ce qu'il adviendra d'eux dans deux ou trois ans si jamais le nouvel employeur décide de se passer de leurs services, a-t-il dit. Un autre volet des discussions a porté, selon le syndicaliste, sur la question de compensation. Pour Ashok Subron et le comité représentant les travailleurs, ceux qui ne veulent pas être transférés chez les concessionnaires Leal et IMC-CFAO doivent pouvoir opter pour une compensation raisonnable qui va bien au-delà des 15 jours par année de service que préconise la loi et un mois de préavis comme suggéré par l'administrateur spécial. « Nous avons évoqué avec le ministre et l'administrateur spécial la possibilité de vendre les biens de la compagnie pour payer les employés », a expliqué Ashok Subron. Les représentants des employés auront une nouvelle réunion avec l'administrateur spécial ce mardi matin, suivie d'une deuxième réunion avec le ministre Bhadain dans l'après-midi, après la séance parlementaire.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !