Live News

Icac : Le député MSM, Sudesh Rughoobur, invite fortement les Mauriciens à dénoncer les personnes qui essayent de tout corrompre

« Je fais un appel à mes mandants ainsi qu’aux autres personnes qui n’habitent pas dans la circonscription numéro 6 de venir de l’avant pour dénoncer à l’Icac. Sinon, nous serons nous aussi complices de ces cas de corruption ». C’est ce qu’a affirmé fermement le député MSM, Sudesh Rughoobur, et ce, alors qu’il venait de quitter les locaux de l’Independent Commission Against Corruption, en ce lundi 11 février 2019.

« Aret gagne sa ban gro poisson »

Sudesh Rughoobur était ainsi auditionné en tant que témoin dans une affaire présumée de pots-de-vin allégués et versés au sein du conseil de district de Rivière-du-Rempart. 

« J’ai mis en garde ces conseillers et j’ai fait une déclaration à l’Icac. Mon souhait est que dans les semaines à venir nous ‘aret gagne sa ban gro poisson’ qui sont au conseil de Rivière-du-Rempart et qui prennent sans doute à leur avantage notre système », a-t-il également déclaré. 

Pour rappel, en décembre 2018, le député Sudesh Rughoobur avait adressé un courrier officiel à l’Icac en leur fournissant des informations précises sur de possibles maldonnes réalisées au sein de l’institution locale. 

Une somme entre Rs 100 000 et Rs 1 million exigée pour faire avancer certains projets

Le député MSM de la circonscription n°6 avait notamment  avancé dans ses écrits que des officiers auraient réclamé une somme entre Rs 100 000 et Rs 1 million pour faire avancer certains projets en cours. 

« Bizin dénonce ban corrompu. Bizin assurer ki nou ena ène lil moris prop », a dit Sudesh Rughoobur en guise de conclusion formelle à l'issue de sa première audition en tant que témoin devant l'Icac.