Live News

Hurreeram sur la polémique Huawei : «C’est un dossier clos pour nous»

« C’est un dossier clos pour nous. » Réaction de Bobby Hurreeram, ce lundi 26 septembre suite à la déclaration de l’ambassadeur de Chine à Maurice, Zhu Liying faite vendredi le 23 septembre dernier. Ce dernier avait affirmé que « les allégations sur Huawei sont ridicules et sans fondement ». 

Cet après-midi, Bobby Hurreeram, répondait à une question de la presse sur l’affaire Huawei. C’était à sa sortie de la cour intermédiaire. 
Rappelons qu’en août dernier, l’ambassade de Chine s'est exprimée sur ce sujet une première fois après que des membres du gouvernement ont évoqué leurs craintes par rapport aux équipements de Huawei et aux contrats signés avec la compagnie chinoise. Des craintes exprimées quelques semaines après un bras de fer entre Sherry Singh et le gouvernement. L'ancien CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh, avait formulé des allégations de « sniffing » mené par un groupe indien avec l’autorisation du Premier ministre.

Et la polémique a commencé lorsque le ministre des Infrastructures nationales et un des porte-parole du gouvernement, Bobby Hurreeram, a donné le ton lors d’un entretien grand format qu’il avait accordé à Top FM, en juillet dernier. 

Il avait fait cette déclaration : « Aujourd’hui, à travers le monde, il y a beaucoup d’inquiétudes sur les équipements de la compagnie Huawei, que ce soit en France, en Angleterre ou au Canada... Quand vous réalisez que l’ex-CEO de Mauritius Telecom a livré notre pays mains et pieds liés à Huawei et que presque 100 % de tous nos équipements de télécommunications appartiennent à un seul fournisseur… Pourquoi ? N’est-ce pas normal qu’en tant que gouvernement responsable, on procède à certaines vérifications aussi chez nous ? Il n’y a rien de sinistre là-dedans ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !