Live News

Hurreeram : «Le Parlement est le temple de la démocratie, pa zot zardin rekreasyon ou swa zot zardin zanfan kot zot vini, zot zwe, zot badine»

Bobby Hurreeram n’en démord pas. Il en appelle au respect dû au Parlement. Qui, dit-il, est le « temple de la démocratie où les travaux se déroulent dans l’intérêt du peuple ». « Se pa zot zardin de rekreasyon ou swa zot zardin zanfan. Kot zot vini, zot zwe, zot badine ». Le ministre des Infrastructures publiques répondait aux questions de la presse à sa sortie des locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID), à la mi-journée, ce jeudi 15 juillet. 
Bobby Hurreeram s’y était rendu ce matin pour livrer sa version des faits dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’accrochage survenu dans la lunchroom du Parlement, le 17 juin dernier. 

Pour rappel, de vifs échanges ont eu lieu entre le député travailliste, Shakeel Mohamed d'une part, et les ministres Hurreeram et Jagutpal, le secrétaire parlementaire privé Anjiv Ramdhany ainsi que les députés Kenny Dhunnoo et Kavi Doolub, d'autre part. Ledit accrochage aurait eu pour toile de fond une « plaisanterie sur l’affaire Betamax », selon Shakeel Mohamed.

« Suite à une ‘priviledge complaint’ adressée au Speaker de l’Assemblée nationale, le dossier a été remis au bureau du Directeur des poursuites publiques. Celui-ci a, par la suite, demandé une enquête du CCID. (…) Malheureusement, l’Assemblée nationale n’est pas un lieu pour 'vinn badine'. C’est un lieu où le Premier ministre et son équipe gouvernementale font un travail sérieux », a déclaré Bobby Hurreeram. 

Selon le ministre des Infrastructures publiques, « il y a certaines personnes qui se la coulent douce, si pou zot partou gayn drwa zwe ». Et d’ajouter : « Il y a un groupe dans le Parti travailliste qui cible des membres spécifiques du gouvernement en permanence dans le but de créer le désordre et faire la démagogie ». 

« Nous espérons qu'on nous donnera satisfaction. Nous avons confiance en la justice », a conclu Bobby Hurreeram.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !