Interview

Hubert Harel : «La demande dépasse l’offre pour les morcellements»

Hubert Harel

Hubert Harel, directeur de Medine’s Property, annonce le lancement de deux nouveaux projets de morcellement en 2019, à Flic-en-Flac et Albion. Il nous en dit plus dans son entretien.

Quel est votre constat pour le secteur immobilier à Maurice et quels sont les défis ?
Le constat est plutôt positif pour le marché immobilier destiné aux Mauriciens. Le marché accessible aux étrangers fait face à une multiplication de projets immobiliers résidentiels (IRS, RES, PDS, Smart City Scheme, Ground +2), ce qui rend l’offre complexe à décrypter pour les clients. Le marché de la location ou de la vente d’espaces de bureaux ou commerciaux est pour sa part en progression. Chez Uniciti Office Park, on a une demande constante d’espaces de bureaux auprès des compagnies étrangères qui ont délocalisé leurs opérations.

Quels sont les projets qui sont prisés ?
Medine bénéficie d’un réel engouement pour les morcellements. L’achat de terrain reste la première forme d’investissement immobilier pour les Mauriciens. On a réalisé de beaux projets de morcellements ces dernières années. Actuellement, la demande dépasse l’offre avec près de 1200 lots résidentiels mis sur le marché. Cela concerne le lancement de deux nouveaux projets de morcellements en 2019, à Flic-en-Flac et Albion.

Comment se présente l’année 2019 pour votre compagnie ?
En 2019, les équipes du pôle immobilier de Medine sont mobilisées sur plus d’une vingtaine de grands chantiers, qui, pour la plupart, concernent principalement Uniciti, la Smart City de Medine, dont nous développerons les infrastructures.

Avez-vous de nouveaux projets ?
Nous entamons la première phase de la « Magenta Promenade » et du « Magenta Park ». Nous avançons la construction de six nouveaux bâtiments dans Uniciti Office Park, ce qui nous permettra de totaliser plus de 21000 m² de bureaux. Nous lançons aussi, d’ici mai, la construction d’une deuxième phase de Student Life Residence, avec 191 lits supplémentaires en plus des 144 existants, en vue d’accueillir les étudiants. Nous travaillons également sur la seconde phase du campus de Uniciti afin d’y implanter l’ensemble des institutions d’Enseignement Supérieur que compte actuellement Uniciti Education Hub.

Quel est le coût d’investissement de ce projet ?
Rs 4,3 milliards.

Dans quelle mesure ce projet contribuera-t-il au développement de notre économie ?
Depuis le lancement de notre Masterplan en 2005, le résultat est là. Et ce, en moins d’une quinzaine d’années, avec des infrastructures existantes comprenant une offre commerciale, résidentielle, éducative, agricole, des bureaux et des loisirs pour un investissement de plus de Rs 10 milliards dans la région ouest ; des milliers d’emplois créés tant sur le développement que sur les opérations de nos activités ainsi que de nouvelles opportunités de croissance et d’emploi avec la venue des Mauriciens et des étrangers sur cette même région.