Actualités

Hôtel de Beachcomber à Les Salines : Rezistans ek Alternatif porte l’affaire devant le tribunal de l’Environnement

Trois membres de Rezistans ek Alternativ, à savoir Stephan Gua, Kugan Parapen et David Sauvage, s’érigent contre l’attribution de l’Environment Impact Assessment (EIA) par le ministère de l’Environnement pour la construction d’un hôtel à Les Salines de Rivière-Noire. Ils ont logé une affaire devant le tribunal de l’Environnement dans ce sens, vendredi.

New Mauritius Hotels, plus connue sous l’appellation commerciale Beachcomber, a obtenu sa licence EIA, le 6 décembre dernier. Or, les protestataires soutiennent que le rapport déposé par New Mauritius Hotels en vue de recevoir la licence a induit les décideurs en erreur. Ils soutiennent aussi que le dossier devrait passer devant le National Ramsar Committee pour obtenir son feu vert.

Le site, soutiennent les plaignants, contient une zone marécageuse de grande importance pour la région. D’ailleurs, dans son rapport soumis le 2 décembre dernier au ministère de l’Environnement, le Dr Piet-Louis Grundling (Research Associate au Centre of Environmental Studies, University of Free State, Afrique du Sud, et expert de renom mondial en matière de Wetlands) insiste qu’il « fut établi que le nouveau wetland proposé par New Mauritius Hotels dans le cadre de son projet hôtelier ne pourrait fonctionner comme l’actuel tidal salt marsh » et que cela ne pouvait donc être considéré comme une like for like mesure de remplacement pour compenser la destruction du natural salt marsh qu’engendrerait le projet hôtelier de New Mauritius Hotels.

Ce développement inaugure un ensemble de huit hôtels, qui seront tous construits aux Salines de Rivière-Noire. L’endroit est aussi connu sous l’appellation de Salines Koënig. L’aménagement des utilités publiques et des routes est effectué par Landscope Mauritius Ltd.

New Mauritius Hotels est le premier à avoir eu sa licence EIA. Le promoteur compte investir Rs 2,5 milliards pour un établissement 4-étoiles. Celui-ci comptera 338 chambres et 56 suites familiales. Les protestataires demandent que la licence EIA soit révoquée.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !