Live News

Hors de la zone rouge : Highlands respire après un mois et deux semaines d’inactivités

Highlands est la dernière localité de la circonscription nᵒ 15 (La Caverne/Phœnix) à sortir de la zone rouge. Après plus d’un mois de confinement strict, le jeudi 22 avril était synonyme de « liberté retrouvée » pour les habitants ainsi que les commerçants et maraîchers de l’endroit qui ont pu reprendre leurs activités. 

Mohammad Arshad Domun : « La situation financière est difficile » 

Mohammad Arshad Domun, un père de famille de 34 ans, était aux anges en ce premier jour hors de la zone rouge. Il a retrouvé le sourire après plus d’un mois de confinement avec des restrictions sévères. « Cette longue période de confinement dans la zone rouge a été pire qu’un emprisonnement. Même si on avait le WAP, on ne pouvait sortir de la zone. Aujourd’hui, je reprends mon travail. Je suis menuisier aluminium. Après un mois et deux semaines d’inactivité, la situation financière est difficile pour un foyer de cinq personnes. Ma priorité est de reprendre contact avec mes clients, car avec la Covid-19, certains qui avait passer des commandes voudront certainement se rétracter. Les prochains mois seront difficiles. Il faut se mettre au travail », indique le trentenaire.  

Jhinjut Abdool Raouf, menuisier aluminium : « J’ai ouvert mon atelier espérant gagner un peu d’argent » 

Jhinjut Abdool Raouf, 65 ans, était dans son atelier à Highlands, mercredi. Ce menuisier aluminium partage que c’est son premier jour d’activité depuis ce second confinement. « Quand j’ai entendu que Highlands avait été retiré de la zone rouge, je n’ai pas perdu de temps. J’ai placé mon WAP dans mon van de livraison avec l’idée d’ouvrir mon atelier et de recommencer à travailler. J’ai acheté les matériaux dont j’avais besoin pour travailler aux petites heures du matin. J’ai commencé à construire une porte que je finirai en fin d’après-midi avec l’espoir de me faire un peu d’argent en cette journée. »

Vikram Saullick, planteur : « Les affaires ont repris sans difficulté  »

Vikram Saullick explique que ces longues et exaspérantes semaines de confinement ont été un cauchemar éveillé pour la communauté des planteurs de la région. Incapable de se rendre dans leurs plantations pour s’occuper de leurs fruits et légumes et faire la récolte, ils étaient dépendants de leurs confrères venant de différentes parties de l’île pour leur fournir les légumes nécessaires pour approvisionner les clients de la région. Il confie que depuis que Highlands est sortie de la zone rouge, la donne a complètement changé. 

« Depuis que nous ne sommes plus en zone rouge, les affaires ont repris sans difficulté, car nous sommes une petite communauté de planteurs à Highlands dont dépendent les clients de la région. De ce fait, nos clients sont naturellement venus vers nous. Ce jeudi matin, tous les planteurs de la région se sont réveillés à 4 heures pour faire la récolte jusqu’à 8 heures. À 8 h30, nous étions à notre emplacement, prêts à reprendre nos activités. Maintenant que nous ne sommes plus en zone rouge, c’est un réel soulagement. On a enfin l’espoir de pouvoir reprendre notre travail normalement », dit-il.

Nourezah, maraîchère : « Nous reprenons nos activités avec une joie immense »

Nourezah, maraîchère reprend ses activités. Elle confie que ce premier jour hors de la zone rouge était une journée, riche et mouvementée. « Ce matin, nous étions plus que ravis de reprendre nos activités et de retrouver nos clients, car malgré tout, c’est notre gagne-pain. Hier soir, lorsqu’on a annoncé notre sortie de la zone rouge, nous avons fait un planning, contacté les planteurs et nous nous sommes réveillés tôt pour aller chercher les légumes chez nos fournisseurs. 

Aujourd’hui, les affaires reprennent de plus belle, car dès que les clients de l’endroit nous ont aperçus par la fenêtre, ils sont venus faire leurs achats. Les habitués ont exprimé leur extrême satisfaction de nous voir. 

La journée est mouvementée, mais même si je suis fatiguée, le joie de reprendre nos activités est immense », exprime-t-elle.
 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !