Xplik ou K

Hôpital Dr A.G. Jeetoo : des patients souffrent de… la chaleur

La climatisation de la Coronary Unit est en panne depuis le 26 janvier. Dans un autre département, un tuyau a été improvisé pour acheminer l’eau émanant du climatiseur jusqu’à un sac poubelle.

Il fait très chaud à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo à Port-Louis, surtout à la Coronary Unit. En cause : une panne du système de climatisation. Cette situation dure depuis plus d’une semaine, à en croire des patients et des membres du personnel de l’établissement. Certains malades ont même demandé à leurs proches de leur ramener des ventilateurs.

La Coronary Unit de l’hôpital Dr A. G. Jeetoo à Port-Louis avait décroché le Public Service Excellence Award l’année dernière. Un prix décerné non seulement pour la qualité du service dispensé par le personnel mais aussi pour la propreté des lieux. Le département devait servir d’exemple aux autres services de l’établissement hospitalier. Mais voilà que cette réputation est entachée par un problème de taille qui dure depuis plus d’une semaine : une panne du système de climatisation dans cette unité. 

Ce seraient les orages survenus le 26 janvier dernier qui auraient eu raison du système de climatisation de la Coronary Unit. Au grand dam des patients qui subir cette chaleur écrasante. Cela fait plus d’une semaine que cette situation dure. Les réparations n’ont pas encore été faites. Une source proche du dossier à l’hôpital nous a pourtant dit que les réparations étaient en cours et que les choses retourneraient à la normale d’ici le lundi 4 février. Or, le problème est entier. 

« La situation est très inconfortable », confie un patient. Un membre du personnel le rejoint dans ses propos. Tout le monde subit cette chaleur infernale. Ne pouvant plus attendre, certains patients ont demandé à leurs proches de leur ramener des ventilateurs. Le personnel ne peut pas les empêcher, vu la chaleur qui règne.  

poussière et rouille 

Sauf que la démarche de ces patients n’est pas sans risques, fait ressortir un membre du personnel hospitalier. Ce qu’il appréhende c’est un court-circuit ou un dysfonctionnement des appareils médicaux qui fonctionnent à une température contrôlée. « Il pourrait y avoir une surchauffe ou une défaillance des appareils », dit-il. 

Un de ses collègues ajoute qu’avec les masques à oxygène utilisés dans ce département, il y a aussi un risque d’incendie s’il y a un court-circuit ou une défaillance des ventilateurs ramenés par les patients et dont on ne peut garantir la qualité. Ce département, souligne le membre du personnel, a été conçu pour fonctionner à une température contrôlée et il n’est pas coutume d’avoir des ventilateurs. Environ dix de ces appareils ont été répertoriés le lundi 4 janvier au sein de la Coronary Unit. 

Ce département de l’hôpital Dr A. G. Jeetoo regroupe des patients, hommes et femmes, souffrant d’une maladie cardiovasculaire (infarctus ou insuffisance cardiaque). Il se situe au troisième étage du nouveau bâtiment de l’établissement qui fait face au soleil couchant. Résultat : c’est surtout dans l’après-midi que les patients et le personnel ressentent la chaleur de plomb. Rien n’y fait. Même pas les fenêtres ouvertes, car l’air ne peut circuler librement. Ce département est climatisé en temps normal pour assurer le confort des patients. 

Autre constat que nous avons fait : l’entretien du système de climatisation laisse à désirer à l’établissement hospitalier. L’accumulation de poussière et de rouille favorise la prolifération de bactéries. Dans un département, une conduite en plastique est utilisée pour acheminer l’eau provenant d’un climatiseur vers une poubelle. 

Contacté le mardi 5 février, le Dr Ismet Nawoor, Regional Health Director de l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, a affirmé qu’il a donné des instructions pour que les réparations du système de climatisation de la Coronary Unit soient faites promptement. Il nous a fait comprendre que ce sont les techniciens du fournisseur des climatiseurs qui sont chargés de le faire. Dr Ismet Nawoor a donné la garantie que le nécessaire sera fait pour un meilleur entretien des trous d’aération du système central de climatisation. Du côté du ministère de la Santé, on apprend qu’il revient à l’administration de l’hôpital de faire le nécessaire en cas de panne.

Acquisition de 60 ventilateurs

Une soixantaine de ventilateurs seront bientôt placés dans les salles. Les procédures ont déjà été enclenchées. C’est ce que nous a affirmé le Dr Ismet Nawoor. Selon lui, ces ventilateurs étaient devenus une nécessité compte tenu de la chaleur qui règne dans les salles de l’hôpital quand le mercure grimpe. Cela devrait aider à soulager les patients, nous a-t-il expliqué. Cette mesure a été prise en attendant qu’un système central de climatisation soit installé pour les salles. Certains départements en sont déjà dotés.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective