Faits Divers

À Holyrood, Vacoas : deux rottweilers terrorisent les habitants

Situation inhabituelle à Vacoas dans la journée du lundi 15 juillet. Deux rottweilers ont été retrouvés sur la route principale d’Holyrood, à la mi-journée, sans laisse.

Cette situation a provoqué un sentiment d’insécurité dans la région pendant plusieurs heures. Vers 10h30 le lundi 15 juillet, un jeune habitant de cette localité a été alerté par des aboiements. Plus de peur que de mal. Les chiens ont été récupérés par leur maître plus tard.

Alors qu’il est sorti de sa maison pour s’enquérir de la situation, il a aperçu les deux rottweilers dans la rue. « De lisien la ti pe marse dan landrwa apre zot inn rentre dans enn lakour zot dormi la ba mem », dit-il. Une femme, qui habite le quartier, ainsi qu’un badaud s’étaient rassemblés devant le domicile où les chiens s’étaient rendus lorsque les autorités ont été mandées sur les lieux.

Les occupants des lieux, un couple âgé de 70 et 82 ans et leur fils de 20 ans, ont dû s’enfermer chez eux. « Se mo garson kinn telefon nou inn dir ki de gro rottweiler ine rentre dan lakour », souligne la mère. Vers 13h30, les deux molosses de couleur noir s’y trouvaient toujours. Si l’un des deux chiens dormait, l’autre qui paraissait affaibli par un long parcours continuait d’errer dans la cour.

« Lichien danzere pe marse lor chemin, sekirite landrwa lotorite pa kass la tet », fulminent les riverains. Alertée, la police de la localité a fait comprendre qu’il ne s’agissait pas de leur ressort pour venir récupérer les animaux, explique le fils. Il affirme avoir ensuite tenté d’alerter la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW), à plusieurs reprises mais en vain. Plusieurs parents, dont les enfants fréquentent une école du quartier ont aussi fait part de leurs craintes. « Ki kone ban lichien la atak zenfant kan sorti lekol ». Sollicités par le Défi Media Group, des policiers de Vacoas expliquent avoir relayé les informations aux autorités concernées.  

Alors que nous étions toujours sur les lieux, deux individus se sont présentés devant le domicile où se trouvaient les deux chiens de race. L’un d’eux a alors fait comprendre qu’il s’agit de ses chiens. « Banla inn sove depi dan la cour, tiena enn bout tol finn sorti ». Dès que les chiens ont aperçu l’individu, ils se sont rapprochés de lui et l’ont suivi jusqu’à son véhicule. Invité à s’expliquer sur cet incident, il a simplement affirmé : « Ban lisien antraine sa zot pa atak dimoun », avant de quitter les lieux.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective