Hit and run : le jeune conducteur n’a donné aucune chance au sexagénaire

Par Kendy Antoine O commentaire
Pravin Chummun

Il roulait à vive allure, a brulé un feu rouge et a heurté de plein fouet Pravin Chummun, un habitant d’Eau-Coulée âgé de 67 ans, le 10 mars dernier.

Le blessé a succombé à ses blessures huit jours plus tard. Le conducteur de la voiture, Noor K., âgé de 26 ans, ne s’est pas arrêté après l’accident. La brigade criminelle a pu retrouver sa trace et l’a arrêté à son domicile, vendredi.

La liste des morts sur nos routes continue de s’allonger. Encore une fois, les causes de ce nouvel accident mortel sont attribuées à la vitesse et, dans ce cas également, le conducteur est encore jeune. Les images filmées par une caméra de surveillance ont permis de voir que la voiture, une Honda Fit que conduisait Noor K., roulait à très vive allure. Il n’a laissé aucune chance au sexagénaire qui traversait la route en compagnie de son fils sur un passage clouté. Celui-ci a rapporté à la police qu’il aurait pu lui-même y laisser la vie et qu’il a eu plus de chance que son malheureux père. Ce n’est qu’«  au tout dernier moment » qu’il a vu le bolide. Pravin Chummun a été projeté durement sur l’asphalte. Le blessé a été dirigé d’urgence à l’hôpital.

Quant au chauffeur, il avait disparu dans la nature et était activement recherché depuis le jour de l’accident par la police d’Eau Coulée et par les éléments de la Field Intelligence Unit de la Central Division. Les images vidéo ont été d’une grande aide aux policiers. Ils sont parvenus à retracer Noor K. et à l’arrêter à son domicile à Camp-Fouquereaux, vendredi. Le véhicule impliqué dans l’accident dont le pare-brise était endommagé, a été retrouvé sur place.

Le jeune homme a été embarqué et, dans sa déposition il a dit : « Mo pann remark zot ». Selon la police il n’en est pas à sa première infraction du code de la route. « Il a déjà été impliqué dans un autre accident à Phoenix il n’y a pas longtemps », nous confie une source policière.

Pourquoi ne s’est-il pas arrêté ? « Après l’impact, j’ai ralenti la voiture, mais j’ai vu des gens qui commençaient à s’attrouper, j’ai paniqué et pris de peur, j’ai continué ma route », devait-il expliquer aux enquêteurs.

Noor K. a comparu devant la Bail and Remand Court samedi, sous une charge provisoire d’homicide involontaire.

Pravin Chummun, laisse un grand vide : «  Mon oncle revenait de la boutique avec son fils quand l’accident s’est produit. Linn bril fe rouz e inn roul lor mo chacha », s’indigne Ashley Chummun, le neveu de la victime.

Pendant de nombreuses années, Pravin Chummun, a travaillé à TFP. « C’était un homme exceptionnel et un père formidable pour son fils et sa fille. Ma tante, de même que ses enfants, sont anéantis par sa soudaine disparition. »

L’autopsie a révélé qu’il a succombé à une fracture du crâne. Ses funérailles ont eu lieu dimanche après-midi.