Faits Divers

Hit and Run de Forbach: Un tôlier entendu par le CCID  

Barlen Mardaymootoo, alias DJ Given
Barlen Mardaymootoo, alias DJ Given, a passé encore une nuit en cellule policière. Le chauffeur de la Honda Civic impliqué dans l’accident, qui a coûté la vie au couple Arvind et Manisha Shamloll, répond d’une charge provisoire de «causing death by dangerous driving». À son second jour d’audition mercredi, DJ Given soutient que ce sont sur les instructions de son ami Mathieu Coret qu’il a tenté de camoufler les dommages causés à sa voiture peu après l’accident. Le Central Criminal Investigation Department (CCID) a interrogé un tôlier. Accompagné de Me Ashwin Kandhai, le jeune homme de 30 ans est revenu sur la course folle qui a abouti à la mort des jeunes mariés. Déjà Barlen Mardaymootoo avait expliqué aux hommes de l’assistant commissaire de police Heman Jangi qu’il se trouvait dans sa Honda Civic alors que Mathieu Coret était au volant d’une Mercedes Classe C. «Après le travail, nous nous rendions à Fond-du-Sac », a-t-il relaté aux enquêteurs.

Manoeuvre risquée

Ces fans de sensations fortes appuient sur le champignon. Les moteurs rugissants, ils dévalent les kilomètres. En cours de route, ils heurtent un camion frigorifié et la Suzuki du couple Shamloll. Pour prendre la tête, DJ Given s’engage dans une manœuvre risquée. « Monn pass dan enn siso… C’est ainsi qu’une motocyclette m’a frôlé sur le flanc gauche. ». Ce serait son ami Mathieu Coret qui était à l’arrière, « nous avons poursuivi notre route », selon Barlen Mardaymootoo. Une fois au prochain rond-point, le DJ dit s’être arrêté avec son ami. « Descendant des voitures, nous avons constaté qu’elles avaient subi des dommages. J’avais un pneu crevé. Monn dimann Mathieu ki finn ariver ? Li dir mwa amenn loto kot li pu reparer », a-t-il précisé aux enquêteurs mercredi. Malgré cela, ils ont poursuivi leur route. «  Ce n’est que dans la matinée de dimanche que nous avons appris que deux personnes avaient trouvé la mort. Nous étions extrêmement paniqués », explique Barlen Mardaymootoo aux limiers. C’est finalement mardi après-midi qu’il s’est rendu au CCID pour donner sa version des faits. Juste avant son retour au CCID mercredi, le conducteur de la Honda Civic a comparu devant le tribunal de Pamplemousses pour sa mise en accusation provisoire. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution. Les enquêteurs ont entendu le tôlier qui a réparé la Mercedes de Mathieu Coret. « Je n’ai fait que changer le moteur de sa voiture », a-t-il soutenu aux policiers. Autre protagoniste dans cette affaire, le conducteur du camion frigorifié.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !