Live News

Hausse de formes graves et rajeunissement des cas liés à la Covid-19 : des interrogations autour de l’efficacité des vaccins aussi sur le suivi accordé aux patients en auto-isolement

Avec le rajeunissement des cas de la Covid-19 aussi bien que l’augmentation des formes graves de la maladie, plusieurs questions sont soulevées notamment sur l’efficacité des vaccins et sur le suivi accordé aux patients qui sont en auto-isolement.  

C’est la ‘Domiciliary Monitoring Unit’ qui est chargée du suivi des malades. Qu’est-ce qui explique le décès des personnes doublement vaccinées ayant contracté le coronavirus ? Comment un patient doublement inoculé peut-il perdre la vie ? Les raisons sont multifactorielles, apprend-on.  

Quand une personne reçoit sa première dose de vaccin, elle est protégée à 40 %. Et quand elle est inoculée la deuxième fois, elle est protégée à environ 80 %.  Si elle contracte la Covid-19 avant d’avoir atteint l’immunité, elle peut alors développer une forme sévère de la maladie et même perdre la vie.  

Puisqu’il faut attendre deux semaines pour que le vaccin soit effectif. Maurice compte, à ce jour, au moins deux cas de ce type.  

Autre facteur : les comorbidités mais aussi les antécédents médicaux. À titre d’exemple : si une personne était asthmatique durant l’enfance, elle devient ainsi vulnérable.  

Interrogation sur l’efficacité des vaccins anti-Covid-19 administrés à Maurice ?

Le leader de l'opposition a, lors d’un point de presse, hier, mardi 26 octobre, affirmé que le vaccin Sinopharm avait une « efficacité réduite ». Un argument qui est confirmé par le virologue Shameem Jaumdally qui s’est, lui, basé sur des études récemment publiées. Comme celle réalisée par le Bahreïn.  

Le sérum chinois est moins efficace qu’Astra Zenecca et Pfizer. Puisque le vaccin anglo-suédois et le vaccin américain ont été fabriqués à partir d’un virus actif. Contrairement à Sinopharm qui comporte, lui, un virus inactif et protège un individu durant trois à quatre mois seulement.   

Raison pour laquelle Maurice a enclenché la phase 3 de sa campagne vaccinale. À ce jour, 15 439 personnes ont reçu leur ‘booster shot’.  

Qu’en est-il de la prise en charge des patients à domicile ?

C’est en septembre dernier que la ‘Domiciliary Monitoring Unit’ (DMU) a démarré ses opérations. Cette unité du ministère de la Santé comprend une quarantaine de médecins qui se déplacent à travers l’île pour se rendre au chevet des patients, positifs à la Covid-19. Ils effectuent une quinzaine de visites quotidiennement.  

Le suivi se fait également par téléphone. Le patient positif reçoit ainsi un appel et il est questionné sur son état de santé soit l’évolution des symptômes.  

La DMU a, toutefois, essuyé plusieurs critiques sur leur capacité à réagir promptement. D’ailleurs, une enquête a été initiée après la mort de deux jeunes hommes qui ont succombé lundi le 25 octobre dernier à la Covid-19 alors qu’ils étaient en auto-isolement. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !