People

Hans Telvave, maquilleur : «Je m’accepte et je m’aime»

Hans Telvave

Qui suis-je ?
«  Hans Telvave, 25 ans, maquilleur, entrepreneur. »

Mon plus grand amour
«  La vie, je suis très heureux de pouvoir vivre cette expérience qu'est la vie. On a eu deux suicides dans le milieu de la mode en 2019, un mannequin et un maquilleur. Cela m'a choqué au début, mais cela m'a surtout rappelé à quel point, j’aime la vie dans toutes les façons possibles.  »

Mes forces
« Ma bonté, je crois que c'est quelque chose de très beau, je veux toujours agir avec bienveillance. Mon courage, quand je fais face à un challenge, je vais me plaindre, souffrir, mais quand même faire ce qu'il faut pour guérir, avancer et grandir. Je suis très travailleur. »

Mes faiblesses
«  Je souffre d'un manque de confiance en moi venant des pensées limitantes, comme je ne suis pas assez ceci ou cela… mais j’y travaille. »

Mes accomplissements
«  Je peux nommer des choses comme des prix que j'ai reçus, avoir travailler avec de grandes personnalités, mais je pense que ce qui me rend le plus fier, c'est la personne que je suis. Je m'accepte et je m'aime. »

Mes passions
« J'aime la création, utiliser mes mains pour donner forme ou donner vie, que ce soit pour le maquillage, le stylisme, la création de vêtements. Ayant connu une maman et des femmes très fortes dans mon enfance, j'ai un profond amour pour la femme. Les embellir physiquement avec du maquillage, les rendre plus fortes à travers la communication sur les réseaux sociaux me passionnent beaucoup et me font sentir utile à la société. Je suis un très grand fan de concours de beauté. J'ai regardé Miss Univers pour la première fois, en 2003, à une époque où je n'avais presque pas à manger, où on vivait avec ma famille dans la pauvreté et la promiscuité. Ce show et l'histoire de ces femmes m'ont inspiré à croire en mes rêves et me voilà quelques années plus tard vivant mon rêve d'être dans ce secteur. J'ai coaché quelques Miss, dont Ornella Laflèche, la Miss Univers Mauritius 2019, qui a représenté fièrement Maurice en montrant que les femmes mauriciennes sont aussi capables d'être professionnelles. »


Je vous dévoile tout

Plutôt…

Jugnauth ou Ramgoolam ?
« Sommes-nous en sécurité, si nous répondons à cette question ? Moi, je ne me sens pas en sécurité en le faisant et c'est triste. »

Mines frites ou poisson salé ?
« Poisson salé, mais mes allergies me feront choisir des mines frites. »

Costard-cravate ou short et basket ?
« Short et basket. »

Casanier ou fêtard ?
« Casanier.”

Bollywood ou Hollywood ?
« Hollywood, notamment ‘Life of Pi’, un film qui m’a donné espoir et appris le lâché prise. »

Pavarotti ou Bob Marley?
« Je peux écouter ouvertement les deux, mais j'aime la pop musique ou enn bon ti Linzy Bacbotte. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !