Live News

Hadj - Mauriciens disparus: l’espoir s’amenuise

Les quatre pèlerins manquants à l’aéroport avant leur départ pour La Mecque.
La recherche des cinq pèlerins mauriciens disparus après la bousculade de Mina, en Arabie Saoudite, le 24 septembre dernier, continue. Ils n’ont toujours pas donné signe de vie après le drame survenu il y a plus de dix jours. Au niveau des autorités mauriciennes, on garde cependant espoir. Le vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres n’avait, à dimanche après-midi, pas encore confirmé son déplacement pour l’Arabie Saoudite. Showkutally Soodhun attend que ses rendez-vous avec plusieurs hauts dignitaires soient confirmés avant de prendre l’avion. Leur réponse est attendue dans la journée de lundi. Vendredi, il avait annoncé son départ pour ce lundi, si tout se passait comme prévu. Cela fait suite à sa requête présentée à l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite basé en Afrique du Sud, afin qu’il puisse rencontrer les ministres du Hadj et de la Santé du royaume saoudien, et le responsable de la Muassassa, responsable de l’organisation du pèlerinage. Sur place, l’équipe de Sam Lauthan, responsable de la délégation mauricienne et président du Centre culturel islamique (CCI), continue son travail. Elle vérifie une par une les photos des pèlerins décédés. Plus de 2 200 images ont été visionnées, sans résultat. Il reste encore cinq conteneurs frigorifiés de cadavres à ouvrir, donc plusieurs centaines de cadavres à identifier. L’équipe mauricienne a terminé sa tournée des hôpitaux. Les Mauriciens recherchés n’y sont pas. Les cinq pèlerins mauriciens manquants sont : Halima Nujurally (60 ans), Swaley Janoo (63 ans), son épouse Mehzabeen Janoo (57 ans) ainsi que ses deux sœurs, Saida Janoo (54 ans) et Zainobee Kaudeer, née Janoo (61 ans). À samedi, le nombre de mort était de 2215.

L’attente se fait longue chez les Janoo

Chez la famille Janoo, l’attente se fait longue, mais elle garde espoir que Swaley Abdool, Zabeen et Saida Janoo ainsi que Zainobee Caudeer vont être retrouvés sains et saufs. Depuis qu’ils ont disparu, le 24 septembre 2015, proches et connaissances, tous les jours, viennent les soutenir. Certains proches souhaitent obtenir l’aval des autorités pour aller en Arabie Saoudite. Ils veulent participer aux recherches. Chez cette famille, c’est à travers internet et les chaines de télévision satellitaires internationales que certains ont des nouvelles. « Nous souhaitons que le ministre Soodhun puis participer aux recherches et retrouver les disparus », dit un proche.

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !