Live News

Hadj: le permis de certains organisateurs pourrait ne pas être renouvelé

Showkutally Soodhun dit un attendre un rapport de la Hadj Mission en conférence de presse jeudi 22 octobre
Pas de sanction contre les organisateurs du hadj pour l’heure, annonce le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun en conférence de presse jeudi après-midi 22 octobre. Showkutally Soodhun, aussi responsable du dossier hadj, est revenu sur sa récente visite en Arabie saoudite ; ajoutant qu’il attend un rapport de la Hadj Mission avant de décider de la marche à suivre. « J'essayerai d’avoir le rapport pour prendre connaissance du contenu. Je ne peux me prononcer sur les sanctions. “Mo pa pou kapav met zot dan prizon”. Une des sanctions possibles est le non renouvellement de leur permis lors du prochain hadj. « Nous allons ouvrir une enquête et ensuite déposer les conclusions devant le Conseil des ministres qui décidera de la marche à suivre ». Des organisateurs du pèlerinage à La Mecque ont été mis à l’index dans le sillage du drame survenu à Mina, où près de 2 300 pèlerins, dont 5 Mauriciens, sont morts dans la bousculade survenu le 24 septembre. Samioullah Lauthan, président de l’Islamic Cultural Centre (ICC), dans une interview à Le Dimanche-L’Hebdo 11 octobre, avait annoncé une « opération rotin bazar ». Il avait affirmé que le fonctionnement de l’ICC sera revu de fond en comble, surtout la façon de procéder des organisateurs du hadj, qui sont, aux dires de Samioullah Lauthan, «de vrais Alibaba» qui ne pensent qu’à se faire de l’argent sur la tête des pèlerins.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !